Procès de Habré à Dakar: fin des audiences, verdict le 30 mai pour l'ex-président tchadien

11/02/16 à 21:24 - Mise à jour à 21:24

Source: Belga

(Belga) Les audiences se sont achevées jeudi au procès du président tchadien déchu Hissène Habré pour crimes contre l'humanité, avec les plaidoiries des avocats commis d'office pour sa défense, devant un tribunal spécial africain, qui rendra son verdict le 30 mai.

La défense a demandé jeudi au tribunal "de l'acquitter purement et simplement. Ce ne serait que justice". La veille, le procureur spécial Mbacké Fall a réclamé la prison à perpétuité, "une condamnation à la hauteur des crimes" dont est accusé Hissène Habré, qualifié de "véritable chef de service" de l'appareil de répression sous son régime (1982-1990). Ce procès inédit -le premier au monde dans lequel un ancien chef d'Etat est traduit devant une juridiction d'un autre pays pour violations présumées des droits de l'Homme- ajourné depuis le 15 décembre, a repris avec les plaidoiries des parties civiles lundi et mardi, suivies du réquisitoire du parquet général mercredi. "Nous allons nous retrouver le 30 mai 2016 pour vous livrer la teneur de nos décisions", a déclaré le président burkinabè du tribunal, Gberdao Gustave Kam. En détention depuis le 30 juin 2013 au Sénégal, où il avait trouvé refuge en décembre 1990 après avoir été renversé par l'actuel président tchadien Idriss Deby Itno, Hissène Habré est poursuivi pour "crimes contre l'humanité, crimes de guerre et crimes de torture". Il encourt jusqu'aux travaux forcés à perpétuité. En cas de condamnation, dont il peut faire appel, l'accusé pourra purger sa peine au Sénégal ou dans un autre pays de l'UA. (Belga)

Nos partenaires