Procès de corruption à Rome: 20 ans de réclusion au principal accusé

20/07/17 à 14:01 - Mise à jour à 14:03

Source: Belga

(Belga) Le tribunal de Rome a condamné jeudi en première instance à 20 ans de réclusion Massimo Carminati, principal accusé du procès "Mafia Capitale", un vaste réseau criminel ayant infiltré la municipalité de Rome.

Quarante-six personnes étaient poursuivies dans le cadre de ce procès et Salvatore Buzzi, le bras droit de Massimo Carminati, a écopé d'une peine de 19 ans de réclusion, a déclaré la présidente du tribunal, Rosanna Ianniello en lisant le verdict. M. Carminati, 59 ans, est un ancien militant d'extrême droite, borgne depuis un échange de tirs avec la police, déjà condamné pour appartenance à un groupe criminel de la capitale dans les années 1980. En avril, le parquet avait requis 28 années de réclusion à son encontre ainsi que la confiscation de tous ses biens. Avec 45 autres prévenus, il était jugé depuis novembre 2015 pour extorsion, corruption et détournement de fonds publics dans le cadre de ce réseau opérant grâce à la complicité d'entrepreneurs véreux et d'hommes politiques peu scrupuleux de tous bords. Son bras droit, Salvatore Buzzi, était le patron d'une coopérative travaillant pour la municipalité de Rome, médiateur entre le monde politique et celui plus obscur géré par Carminati. Buzzi, incarcéré depuis son arrestation en décembre 2014 tout comme Carminati, avait été condamné à 30 ans de prison pour l'assassinat brutal d'un complice l'ayant aidé à écouler des chèques volés, mais libéré pour bonne conduite au bout de six ans. Le parquet avait requis 26 ans et trois mois de réclusion à son encontre. Le tribunal n'a pas suivi le réquisitoire du parquet et surtout, il a fait tomber l'accusation d'"association mafieuse" qui aurait aggravé le verdict des deux hommes et d'une vingtaine d'autres accusés. (Belga)

Nos partenaires