Procès Bernard Wesphael - Véronique Pirotton embrassait et enlaçait son époux le jour des faits

26/09/16 à 17:03 - Mise à jour à 17:06

Source: Belga

(Belga) Les enquêteurs de la police judiciaire de Bruges ont pu dresser l'emploi du temps, du 30 et 31 octobre 2013, de Véronique Pirotton et de Bernard Wesphael à partir notamment d'images d'une caméra placée à la réception de l'hôtel ostendais Mondo où la victime a été retrouvée morte. Sur ces images, on y voit Véronique Pirotton qui embrasse et enlace son époux à plusieurs reprises. Le 31 octobre, elle semblait dans un état d'ivresse avancé qui a été confirmé par l'analyse post-mortem de son sang, qui a révélé une alcoolémie de 2,99 (grammes d'alcool par litre de sang). Extrait de la prison de Bruges, Bernard Wesphael a indiqué le 4 novembre 2013 aux enquêteurs les endroits qu'il avait fréquentés, avec son épouse, les 30 et 31 octobre 2013 à Ostende.

Procès Bernard Wesphael - Véronique Pirotton embrassait et enlaçait son époux le jour des faits

Procès Bernard Wesphael - Véronique Pirotton embrassait et enlaçait son époux le jour des faits © BELGA

Le 30 octobre, Véronique Pirotton arrive à 12h58 à l'hôtel Mondo à Ostende. A 13h05, elle entre dans sa chambre pour la première fois. Véronique Pirotton réserve à 15H00 une table pour deux personnes au restaurant "Le Petit Nice". Elle sort ensuite faire des courses et revient dans sa chambre à 17h03. A 19h06, Véronique Pirotton revient à la réception pour modifier sa réservation. Elle se rend au bar dès 19h10. Elle semble avoir une conversation téléphonique. Elle quitte l'hôtel à 19h50, toujours seule. Véronique Pirotton et l'accusé dînent au "Petit Nice" vers 20h30. Le couple revient à 22h19 à l'hôtel. Une minute plus tard, un verre est commandé au bar de l'hôtel. A 22h30, le couple semble s'embrasser. Dix-huit minutes plus tard, le député wallon sort de l'hôtel pour fumer une cigarette et revient rejoindre à 22h56 sa femme qui était restée dans le salon du bar. Le couple entre dans sa chambre à 23h44. Il sort le lendemain de la chambre à 9h43 et se rend au restaurant de l'hôtel pour prendre le petit-déjeuner. Alors que Bernard Wesphael sort de l'hôtel à deux reprises pour fumer et se rendre à sa voiture, son épouse reste dans le restaurant de l'hôtel. Le couple quitte le restaurant de l'hôtel à 11h01. Véronique Pirotton apparaît plutôt câline avec son époux. Selon l'accusé, lui et sa femme ont ensuite deux relations sexuelles dans la chambre. A 15h26, le couple quitte l'hôtel. Vers 17 heures, il entre dans un bar prendre un apéritif. Il mange ensuite une pita et boit encore un demi litre et deux verres supplémentaires de vin rouge dans un snack. Selon le patron de l'établissement, la victime est alors "fatiguée, voire un peu ivre". De retour à l'hôtel, Véronique Pirotton apparaît à la réception à 19H30, au bras de son mari. Le couple ne se rend pas immédiatement dans la chambre mais revient au bar de l'hôtel. Bernard Wesphael et Véronique Pirotton commandent chacun un verre d'alcool. Le couple a une conversation et gesticule. Entre 19h48 et 19h55, la victime porte deux fois à sa tête à hauteur de la poitrine de son mari. Celui-ci sort ensuite pour fumer et son épouse se lève de son fauteuil pour se rendre à nouveau à la réception. Elle semble avoir du mal à tenir debout et doit s'appuyer au comptoir. Elle retourne ensuite s'assoir dans un fauteuil. Le député wallon retourne à l'intérieur à 20h08. Son épouse l'embrasse. Le couple se rend ensuite aux toilettes. Bernard Wesphael y ressort à 20h13, six minutes avant son épouse. Dix minutes plus tard, il retourne fumer à l'extérieur tandis qu'elle s'installe dans le salon de l'hôtel. Il la rejoint à 20h31 et le couple quitte le salon une minute plus tard. L'accusé tient le sac et le bonnet de son épouse, laquelle lui tient le bras et semble chercher un soutien supplémentaire à une porte. La porte de leur chambre est ouverte à 20h37 et 20h41. A 22h58, Bernard Wesphael descend à la réception pour signaler le suicide de son épouse. (Belga)

Nos partenaires