Procès Bernard Wesphael - "On a l'impression que c'est elle l'accusée et lui la victime"

19/09/16 à 17:18 - Mise à jour à 17:30

Source: Belga

(Belga) "On a l'impression que c'est elle l'accusée et lui la victime" a déclaré Me Philippe Moureau, avocat des parties civiles au procès de Bernard Wesphael, en réaction à l'acte de défense lu en matinée lundi par Me Mayence, avocat de l'accusé.

Procès Bernard Wesphael - "On a l'impression que c'est elle l'accusée et lui la victime"

Procès Bernard Wesphael - "On a l'impression que c'est elle l'accusée et lui la victime" © BELGA

"L'acte de défense a beaucoup accusé: Véronique Pirotton, la presse, le psychiatre, les experts", constate encore l'avocat des parties civiles. Concernant l'interrogatoire de l'accusé, qu'il a vécu "assez difficilement", Me Moureau souligne que M. Wesphael a "répété exactement ce qu'il a dit dans le dossier et n'est pas allé plus loin". "Il va être confronté avec tout ce qui n'ira pas dans le sens de son interrogatoire. Il doit être extrêmement tendu, il n'est donc pas anormal de pleurer", a-t-il ajouté. L'avocat a enfin relevé les quelques échanges "vifs" entre l'accusé et le président de la cour. "On se doutait qu'il resterait sur ses positions", a pour sa part commenté la soeur de la victime au sujet de l'interrogatoire de M. Wesphael. "Il a joué sur le côté émotionnel des choses. Pour moi, il ment depuis le début." La première journée de ce procès devant les assises du Hainaut se poursuit avec l'audition de la juge d'instruction Pottiez et de plusieurs inspecteurs de police au sujet des premières constations. (Belga)

Nos partenaires