Procès Bernard Wesphael - La presse autorisée à utiliser ordinateurs et GSM

19/09/16 à 10:00 - Mise à jour à 10:06

Source: Belga

(Belga) Les journalistes sont finalement autorisés à faire usage de leurs ordinateurs et smartphones au procès de Bernard Wesphael devant la cour d'assises du Hainaut. L'ancien député wallon est accusé du meurtre de son épouse à Ostende, le 31 octobre 2013.

L'autorisation est en vigueur tant dans la salle d'audience que dans celle où le procès est retransmis en direct, où une quarantaine de personnes et une vingtaine de journalistes sont installés pour assister aux débats. Il est toutefois interdit de prendre via GSM ou ordinateurs des images ou des sons, "sous peine d'exclusion du média", a souligné en début d'audience le président de la cour Philippe Morandini. "Ce n'est pas du totalitarisme", mais il s'agit de respecter la sérénité nécessaire à la justice, a-t-il ajouté. Il avait été question dans un premier temps de ne pas autoriser les ordinateurs et smartphones dans les deux salles. Le procès de Bernard Wesphael s'est ouvert lundi matin à Mons. Avant la lecture de l'acte d'accusation et de l'acte de défense, le président prend le temps d'expliquer aux jurés leur mission, le rôle de chacun au sein de la cour d'assises et divers éléments de procédure. (Belga)

Nos partenaires