Procès Abdeslam - "La justice doit être rationnelle"

08/02/18 à 12:27 - Mise à jour à 12:29

Source: Belga

(Belga) L'avocat de Sofien Ayari, Me Isa Gultaslar, a souligné que ce qu'on attendait du tribunal correctionnel de Bruxelles, c'était qu'il juge avec "mesure" et de manière "rationnelle". Il s'est opposé à l'avocat de la partie civile Tom Bauwens, qui avait insisté sur le caractère "hors norme" du procès. "Non, le tribunal, c'est la norme", a-t-il martelé.

L'avocat de Sofien Ayari déplore que le caractère terroriste des faits reprochés à son client semble acquis pour tout le monde. "On considère les prévenus comme encore plus dangereux parce qu'ils ont un drapeau (de l'Etat islamique, ndlr) et des livres", a notamment fustigé Me Gultaslar, qui dénonce un "brouillage" du procès. "Je ne suis pas dupe des attentats qui ont été commis à Paris et à Bruxelles, mais ici on parle de la fusillade" de la rue du Dries, a-t-il insisté. L'avocat estime que la guerre contre le terrorisme "normalise" les mesures d'exception et "modifie" le droit pénal. "Tout devient dérogatoire, mais ce qu'on attend du tribunal, ce n'est pas une réflexion dérogatoire, c'est la norme et non pas le 'hors norme'", a-t-il précisé en référence à une expression qui a été régulièrement utilisée depuis le début du procès. "Qu'il y ait chez les parties civiles de l'émotion, de l'incompréhension, de la colère, c'est légitime. Mais la justice, c'est la mesure et surtout la raison. Ce ne sont pas des théories de l'exception. En ces temps troublés, l'émotion prend parfois le pas, mais la justice doit être rationnelle." (Belga)

Nos partenaires