Prix du lait: Wallonie et Flandre se concertent avant un conseil des ministres de l'UE

17/08/15 à 19:07 - Mise à jour à 19:07

Source: Belga

Les ministres wallon et flamand de l'Agriculture, René Collin et Joke Schauvliege, se sont rencontrés lundi pour envisager la position que la Belgique défendra au conseil extraordinaire des ministres européens du 7 septembre prochain, dans le cadre des difficultés rencontrées par les éleveurs quant au prix du lait, mais aussi du porc.

Prix du lait: Wallonie et Flandre se concertent avant un conseil des ministres de l'UE

/ © istock

Cette position que défendra le ministre fédéral de l'Agriculture Willy Borsus n'a toutefois pas encore été finalisée par les ministres régionaux, qui poursuivent leurs rencontres avec les maillons de la chaîne avant de se revoir.

M. Collin a ainsi notamment revu la semaine dernière la Confédération belge de l'industrie laitière, la fédération belge du commerce Comeos, ou encore les syndicats agricoles (FWA, FJA, Fugea, etc), le MIG, etc.

Deux débats sont actuellement en cours pour soutenir les éleveurs et producteurs.

Le premier se déroule en interne à la chaîne alimentaire avec l'Agrofront (FWA, Boerenbond et ABS) et la FEVIA (industrie alimentaire), etc, et doit déboucher fin août sur une proposition visant à atténuer l'impact de la volatilité sur le revenu agricole, avec un soutien à court terme et temporaire aux prix des secteurs laitier et porcin, ainsi qu'à plus long terme, avec un mécanisme de stabilisation auquel tous les maillons de la chaîne participeront.

Le second débat est européen, avec des mesures de régulation réclamées par la Belgique qui recherche le soutien d'autres pays.

Une réunion de concertation avec les maillons de la chaîne et les autorités régionales et fédérale est programmée le mercredi 26 août prochain. Ce même jour aura lieu une réunion avec le secteur bancaire (Febelfin), le Fédéral et les Régions, ainsi que les syndicats agricoles pour envisager les réponses attendues à court terme et plus long terme. On y parlera fonds d'égalisation, assurances revenus, etc.

Entre-temps, les ministres Collin (cdH) et Schauvliege (CD&V) sont convenus lundi de renforcer la collaboration entre les organismes régionaux de promotion des produits agricoles, l'APAQ-W wallonne et le VLAM flamand, a indiqué M. Collin à l'agence Belga. L'objectif est de davantage valoriser réciproquement les produits à l'extérieur du pays, avec des moyens communs et une expertise réciproque qui permettent des économies d'échelle, selon le ministre wallon.

La plupart des décisions concernant le secteur laitier relèvent du niveau européen. Le gouvernement wallon a toutefois accru fin juillet son soutien aux producteurs via douze mesures, dont la suspension des cotisations APAQ-W, la prise en charge du coût de la certification QFL (Qualité Filière Lait), le renforcement des aides à la diversification et à la commercialisation, le renforcement de la promotion (campagne lait, renforcement du programme lait à l'école, etc), l'accompagnement individuel des éleveurs en difficulté financière, etc.

Les agriculteurs, de leur côté, maintiennent la pression sur les pouvoirs publics. Après des manifestations fin juillet, ils ont prévu ce mardi une nouvelle action de blocage, en un lieu tenu secret de la province de Liège. Une manifestation "spectaculaire" a aussi été programmée par l'European Milk Board (EMB) le 7 septembre à Bruxelles, jour du conseil extraordinaire des ministres de l'UE.

En savoir plus sur:

Nos partenaires