Prison d'Andenne : blocage total entre syndicats et le cabinet De Clerck

10/10/11 à 20:58 - Mise à jour à 20:58

Source: Le Vif

Les délégués syndicaux de la prison d'Andenne et les membres du cabinet du ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, se sont quittés ce lundi en fin de journée sans aucun accord.

Prison d'Andenne : blocage total entre syndicats et le cabinet De Clerck

© BELGA

Les délégués syndicaux de la prison d'Andenne avaient souhaité rencontrer le ministre Stefaan De Clerck à la suite de la quadruple évasion de dimanche, mais ils en ressortent déçus, évoquant un "dialogue de sourds".

"Que ça soit pour avoir des agents techniques de garde le week-end ou des gants pour les fouilles, c'est toujours la même excuse: il n'y a pas d'argent. Or, la sécurité a un coût", explique un permanent syndical CGSP.

"Par exemple, concernant les gants de protection lors des fouilles, ils nous répondent qu'ils peuvent en mettre à disposition. Mais chaque agent devrait pouvoir en avoir et les mettre quand il estime qu'il en a besoin", poursuit-il. Le syndicaliste parle d'arguments "de bas étage". "A un moment, il fallait arrêter de tourner en rond", ajoute-t-il.

Le compte-rendu de la réunion de ce lundi sera présenté demain/mardi à 14h aux agents pénitentiaires de la prison d'Andenne. Jusque 14h, un service minimum est assuré à la prison, c'est-à-dire, ni douches, ni sorties préau, ni visites pour les détenus. Ce service minimum pourrait se poursuivre. "Je présenterai ce qu'on m'a proposé aujourd'hui aux travailleurs, c'est-à-dire pas grand chose et on verra bien comment ils réagiront", a conclu le syndicaliste.

Le seul des quatre détenus de la prison d'Andenne qui n'a pas été repris dimanche, Hamza Freha, était toujours en fuite ce lundi, à 19h30, d'après le parquet de Namur.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires