Prise d'otage à Gand: les ravisseurs se sont rendus à la police, la victime est indemne

15/12/14 à 11:31 - Mise à jour à 14:42

Source: Belga

Quinze membres de forces spéciales de police, lourdement armés, ont pris d'assaut l'appartement de la Pilorijnstraat à Gand, où une personne était retenue en otage depuis lundi matin. Trois suspects, qui se sont rendus sans violence, ont été évacués les mains en l'air. La victime est indemne. Le parquet de Gand évoque l'hypothèse d'un différend dans le milieu de la drogue.

A la suite de l'assaut mené par la police lundi peu avant 13h00, les trois hommes sont sortis de l'appartement les mains en l'air et sans violence. Ils ont été fouillés et placés sous mandat d'arrêt. On ignore à ce stade si une quatrième personne est impliquée dans cette prise d'otage.

L'action de le police est à présent terminée et l'enquête peut débuter. "Les suspects sont à présent interrogés par la police", a annoncé le parquet de Gand. "On s'oriente vers un différend dans le milieu de la drogue." Selon des voisins cités par la VRT, l'appartement, situé dans un quartier populaire de Gand, était occupé par des "trafiquants de drogue".

Lundi matin, le parquet a confirmé que des hommes armés avaient pénétré dans un appartement et qu'il s'agissait d'une prise d'otage. "Nous précisons bien qu'il n'y a aucun indice renvoyant à un acte de terrorisme ou de l'Etat islamique. Les faits ne sont pas non plus de même nature que ceux qui se déroulent lundi à Sydney", a précisé une porte-parole du parquet, tenant à rassurer la presse étrangère arrivée sur place pour couvrir les événements.

En savoir plus sur:

Nos partenaires