Présidentielle française - F. Hollande met en garde contre une victoire de l'extrême droite à la présidentielle

31/12/16 à 22:04 - Mise à jour à 22:04

Source: Belga

(Belga) A quatre mois de l'élection présidentielle en France, le président François Hollande a mis en garde samedi contre une victoire de l'extrême droite lors de ce scrutin, en estimant que "ce ne serait plus la France".

"Comment imaginer notre pays recroquevillé derrière des murs, réduit à son seul marché intérieur, revenant à sa monnaie nationale et en plus, en plus discriminant ses enfants selon leurs origines?", s'est interrogé le chef de l'État français lors de ses voeux télévisés du Nouvel An, sans toutefois nommément citer Marine Le Pen, la présidente du parti d'extrême droite Front National. "Mais ce ne serait plus la France!", a estimé M. Hollande, qui ne se représente pas en 2017. Il s'en est aussi pris au candidat de la droite François Fillon, accusé de vouloir "brutaliser la société", et a lancé un avertissement à la gauche, dont "la dispersion" risque d'entraîner son "élimination" dès le premier tour de la présidentielle en avril 2017. Sept candidats sont en lice pour la primaire de la gauche organisée par le Parti socialiste, qui doit se tenir les 22 et 29 janvier prochains. "En cette fin d'année, ce que nous croyons acquis, parfois pour toujours, la démocratie, la liberté, les droits sociaux, l'Europe et même la paix, tout cela devient vulnérable, réversible. On l'a vu au Royaume-Uni avec le Brexit et aux États-Unis lors de l'élection du mois de novembre. On le voit sur notre continent, à travers la montée des extrémismes", a aussi souligné le chef de l'État. L'élection présidentielle doit avoir lieu les 23 avril et 7 mai 2017. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos