Présidentielle française - Benoît Hamon "ne veut pas jouer l'Europe à la roulette russe"

20/04/17 à 22:29 - Mise à jour à 22:30

Source: Belga

(Belga) "Je n'ai pas envie qu'on joue l'Europe à la roulette russe", a déclaré Benoît Hamon, le candidat du PS à l'élection présidentielle française, largement distancé dans les sondages, lors de son passage dans "15 minutes pour convaincre", le dernier round télévisé des 11 candidats à 3 jours du premier tour du scrutin.

"Le projet européen est directement menacé", a-t-il ajouté en plaidant pour la création d'une assemblée démocratique de la zone euro. Le candidat socialiste a ensuite largement défendu son projet de revenu universel. "La révolution numérique conduira à une raréfaction du travail. Nous ne pouvons plus penser le travail comme les autres le pensaient", a-t-il expliqué en assurant que "le revenu universel d'existence permettra à 19 millions de personnes sous 2.200 euros nets par mois de bénéficier d'une hausse de salaire, de bénéficier d'une augmentation du pouvoir d'achat." "Le seul candidat qui améliore la feuille de paie des salariés, c'est moi", a-t-il encore déclaré avant de regretter qu'au cours de la campagne, "des monologues se soient succédé". Nicolas Dupont-Aignan, le candidat de Debout la France, a ensuite pris la parole, appelant notamment la société "à fournir un travail d'intérêt général à tous ceux qui sont aux chômage". L'homme a par ailleurs été le premier à décocher une flèche en direction d'Emmanuel Macron, "chouchou des médias" qu'il accuse "de servir des intérêts". (Belga)

Nos partenaires