Présidentielle américaine - Volte-face de Trump qui envisage désormais d'augmenter l'impôt des riches

08/05/16 à 21:53 - Mise à jour à 21:53

Source: Belga

(Belga) Le probable candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump a laissé entendre dimanche qu'il pourrait finalement augmenter l'impôt des Américains les plus aisés, soulignant que son programme fiscal n'était pas arrêté.

Présidentielle américaine - Volte-face de Trump qui envisage désormais d'augmenter l'impôt des riches

Présidentielle américaine - Volte-face de Trump qui envisage désormais d'augmenter l'impôt des riches © BELGA

Interrogé par la chaîne ABC sur sa position concernant la fiscalité, M. Trump a indiqué qu'il ne s'attendait pas à ce que ses actuelles propositions fiscales parviennent telles quelles au Congrès américain, s'il était élu en novembre. "D'ici à ce que ce soit débattu, ce sera devenu un projet différent", a déclaré le milliardaire. "Et, de mon point de vue, les impôts pour les riches augmenteront d'une manière quelconque". "Je suis prêt à payer davantage. Et, vous savez quoi? Les riches sont prêts à payer davantage", a-t-il ajouté. Le programme fiscal que l'homme d'affaires avait présenté en septembre --sa proposition la plus détaillée jusqu'à présent-- entend supprimer les impôts pour la moitié des foyers américains, et les réduire pour la classe moyenne et les plus aisés. Il compte également supprimer les niches fiscales des très riches. "Je vais m'assurer que la classe moyenne obtienne de bonnes réductions d'impôts", a-t-il fait valoir. Et "je vais me battre très fort pour les entreprises. Pour les riches, je pense honnêtement que ça va augmenter". La principale mesure de ce programme fiscal porte sur la réduction de l'impôt sur les entreprises à un taux unique de 15%. Il prévoit également que la moitié des foyers ne paient pas d'impôt fédéral car ils gagnent moins de 50.000 dollars par an. Selon le Tax policy center, 43% des foyers n'ont pas payé cet impôt en 2013. En vertu d'un code fiscal simplifié, les autres taux d'imposition seraient de 10%, 20% et, pour les foyers gagnant plus de 300.000 dollars par an, 25%. Actuellement, le taux d'impôt fédéral est de 39,6% pour des revenus annuels supérieurs à 413.000 dollars. Donald Trump a également l'intention de mettre un terme à de nombreux abattements utilisés par les plus fortunés pour réduire leur charge fiscale. (Belga)

Nos partenaires