Présidentielle américaine - Sanders réclame une réforme du système des primaires avant tout ralliement

14/06/16 à 22:50 - Mise à jour à 22:50

Source: Belga

(Belga) Le sénateur Bernie Sanders a renouvelé mardi son appel à une réforme des primaires démocrates et à l'élaboration d'un programme très progressiste, sous-entendant que son ralliement formel à Hillary Clinton se ferait sous conditions.

Présidentielle américaine - Sanders réclame une réforme du système des primaires avant tout ralliement

Présidentielle américaine - Sanders réclame une réforme du système des primaires avant tout ralliement © BELGA

"Il est grand temps de lancer une transformation fondamentale du parti démocrate", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse devant ses locaux de campagne à Washington, où les démocrates votaient mardi pour fermer le ban des primaires. Bernie Sanders souhaite ouvrir les primaires aux électeurs indépendants, et non seulement aux Américains qui s'inscrivent sur les listes électorales comme démocrates, ce qui est actuellement le cas dans de nombreux Etats. Il souhaite que le parti soutienne l'inscription sur les listes électorales le jour-même des élections. Le sénateur a aussi réclamé la désignation d'un nouveau président au parti démocrate pour remplacer Debbie Wasserman Schultz, contestée par son camp en raison de son biais perçu en faveur de Hillary Clinton. Et il a enfin appelé à la suppression du statut de superdélégué. Les superdélégués sont des élus et responsables du parti démocrate qui ont le droit de voter à la convention d'investiture, sans être liés par les résultats des primaires. La plupart soutiennent cette année Hillary Clinton, ce que Bernie Sanders estime antidémocratique. "A la convention, nous devons approuver le programme le plus progressiste jamais adopté par le parti démocrate", a-t-il déclaré. Ses revendications pourraient inclure l'interdiction de la fracturation hydraulique ou l'augmentation du salaire minimum à 15 dollars par heure (alors que Hillary Clinton évoque 12 dollars). Il a refusé de dire s'il appellerait ses délégués à voter pour Hillary Clinton lors de la convention de Philadelphie, qui se tiendra du 25 au 28 juillet. La candidate dispose déjà de la majorité nécessaire pour être investie, mais symboliquement, une désignation unanime aurait plus de poids. Hillary Clinton et Bernie Sanders se rencontreront mardi soir à Washington, à l'abri des caméras. Le sénateur du Vermont prononcera en revanche un discours à ses partisans via internet jeudi soir. Les résultats du 57e et dernier scrutin des primaires, dans la capitale fédérale, seront connus après la fermeture des bureaux de vote à 00H00 GMT. Hillary Clinton est favorite. "La secrétaire Clinton et le sénateur Sanders ont décidé de se rencontrer quand elle l'a appelé mardi dernier. Elle est heureuse de cette occasion de parler de la façon dont ils peuvent promouvoir leur engagement commun en faveur d'un agenda progressiste, et unir leurs forces pour stopper Donald Trump", avait déclaré un membre de son équipe de campagne. (Belga)

Nos partenaires