Présidentielle américaine - Pas de signe de fraude "systématique" pour la présidentielle, selon l'OEA

07/11/16 à 21:45 - Mise à jour à 21:47

Source: Belga

(Belga) Contrairement aux accusations d'"élection truquée" faites par le candidat républicain Donald Trump, les observateurs de l'Organisation des Etats Américains (OEA) n'ont pas détecté de fraude "systématique" lors du dépôt des millions de bulletins de vote anticipé pour la présidentielle américaine.

D'ordinaire envoyés en mission dans des pays d'Amérique latine, les observateurs de cette organisation régionale basée à Washington ont été déployés pour la première fois aux Etats-Unis pour ce scrutin très attendu, à l'invitation du département d'Etat. "Il n'y a pas d'effort systématique à l'échelle nationale" pour truquer les résultats, a dit Laura Chinchilla, chef de la mission d'observation de l'OEA. De nombreux Etats américains autorisent le vote anticipé et près de 50 millions de bulletins avaient déjà été déposés lundi, sur environ 225 millions d'électeurs ayant le droit de vote. Les observateurs de l'OEA se sont penchés sur de nombreuses plaintes venant "à parts égales" de représentants démocrates, républicains et d'associations indépendantes, a précisé l'ancienne présidente du Costa Rica. Les Américains élisent mardi le successeur à Barack Obama, après un duel au ton particulièrement corrosif entre Hillary Clinton et Donald Trump, qui dénonce un système "truqué". Selon Laura Chinchilla, les dénonciations visent surtout le mécanisme d'inscription des électeurs, le type de papiers demandés pour s'identifier ou encore l'organisation dans les bureaux de vote. "Le système semble jusqu'à présent être en train de les traiter" correctement, analyse-t-elle. Et malgré le ton dur de la campagne, les électeurs ont voté dans un climat plutôt apaisé, sans intimidations notables, selon la responsable. "Nous serons vigilants", promet-elle toutefois. Ses observateurs ont commencé leur travail sur le terrain il y a deux semaines. L'OEA va observer les élections dans 12 Etats américains et présentera mercredi ses observations préliminaires. (Belga)

Nos partenaires