Présidentielle américaine - Donald Trump de nouveau accusé d'inciter à la violence contre Hillary Clinton

17/09/16 à 06:40 - Mise à jour à 06:45

Source: Belga

(Belga) Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump était une nouvelle fois accusé vendredi par le camp de sa rivale démocrate Hillary Clinton d'appeler à la violence contre elle, après avoir ironisé sur ce qu'il arriverait si ses gardes du corps étaient désarmés.

Devant un parterre de quelque 4.000 partisans à Miami, en Floride (sud-est), le milliardaire a lancé, à propos des gardes du corps armés qui accompagnent sa rivale, que leur présence "va vraiment contre le deuxième amendement" de la Constitution américaine, touchant au droit de posséder des armes. "Ses gardes du corps devraient renoncer à toutes leurs armes", a-t-il déclaré. "Ils devraient renoncer à leurs armes. Pas vrai? Pas vrai? Ils devraient déposer leurs armes immédiatement, qu'en pensez-vous? Oui, oui, enlevez leur leurs armes. Elle ne veut pas d'armes. Prenez-les et voyons ce qui lui arrive. Prenez leurs armes, ok? Ca serait très dangereux." Hillary Clinton et Donald Trump bénéficient, en tant que candidats à la présidentielle, de la protection du "Secret service" américain. (Belga)

Nos partenaires