Présidentielle américaine - Convention républicaine: début de la soirée formalisant l'investiture de Donald Trump

22/07/16 à 02:23 - Mise à jour à 04:03

Source: Belga

(Belga) La troisième et dernière soirée de la convention républicaine a commencé jeudi à 19h00 à Cleveland (01h00 vendredi HB). C'est au cours de cette cérémonie que Donald Trump acceptera de son parti l'investiture présidentielle.

Présidentielle américaine - Convention républicaine: début de la soirée formalisant l'investiture de Donald Trump

Présidentielle américaine - Convention républicaine: début de la soirée formalisant l'investiture de Donald Trump © BELGA

Selon des extraits de son discours diffusés par son équipe de campagne, Donald Trump devrait promettre "un retour à la sécurité". "Mon message est le suivant: la criminalité et la violence qui affligent aujourd'hui notre pays prendront bientôt fin. A partir du 20 janvier 2017, ce sera le retour à la sécurité", selon cette version. Les observateurs s'interrogent si le candidat s'en tiendra au prompteur ou déviera de ce discours. La cérémonie a été ouverte avec la chanson "Let There Be Peace on Earth" interprétée par la chanteuse de cinq ans Heavenly Joy, suivie de l'hymne national américain ainsi que d'une longue prière. Avant l'intervention très attendue du milliardaire New-Yorkais, plusieurs autres orateurs devaient encore prendre la parole devant une foule bigarrée, toute de rouge, blanc et bleu vêtue. Lors de son discours, le président du parti républicain, Reince Priebus, a répété qu'Hillary Clinton, la rivale démocrate de Donald Trump, avait menti, ce à quoi l'audience a répondu en scandant "enfermez-là." "Vous pouvez dire au revoir à votre droit de porter une arme si elle entre à la Maison Blanche", a-t-il encore ajouté. "Soyons unis. Stoppons Hillary Clinton. Mettons-nous au travail, étendons notre majorité républicaine et choisissons Donald Trump", a enfin exhorté M. Priebus. Les dissensions au sein du Grand Old Party (GOP) ont agité les trois jours de la convention. La veille, Ted Cruz, candidat malheureux de la campagne républicaine, n'a pas apporté son soutien au milliardaire, invitant même les partisans à voter "selon leur conscience". La sortie du sénateur lui a valu d'être vivement hué par de nombreux participants. Autre personnalité à la tribune de Cleveland, le fondateur de PayPal, Peter Thiel, a revendiqué son homosexualité et plaidé en faveur des droits LGBT. "Je suis fier d'être gay. Je suis fier d'être républicain. Mais surtout, je suis fier d'être Américain", a-t-il déclaré avant d'être applaudi. (Belga)

Nos partenaires