Présidentielle américaine - "Clinton est traitée différemment parce qu'elle est une femme" selon Obama

02/11/16 à 07:19 - Mise à jour à 07:21

Source: Belga

(Belga) Le faible écart entre les deux candidats à la présidence américaine dans les sondages est dû au sexisme, a déclaré l'actuel président, Barack Obama, lors d'un meeting de campagne pour Hillary Clinton dans l'Ohio, écrit NBC News. "Hillary Clinton est constamment traitée différemment que n'importe quel autre candidat".

Présidentielle américaine - "Clinton est traitée différemment parce qu'elle est une femme" selon Obama

Présidentielle américaine - "Clinton est traitée différemment parce qu'elle est une femme" selon Obama © BELGA

"Il y a une raison pour laquelle nous n'avons pas de président féminin", a ajouté Barack Obama. "Quand un homme est ambitieux, est actif dans la société, tout va bien. Quand une femme fait la même chose, tout le monde se demande 'pourquoi fait-elle ça'?", a déclaré le président, précisant qu'il était "juste honnête". Le président trouve Hillary Clinton "bien mieux qualifiée" que son adversaire républicain Donald Trump. "Cela ne devrait pas être si compliqué de prendre une décision". Le discours de Barack Obama intervient quelques jours après la révélation par le patron du FBI James Comey de l'ouverture d'une nouvelle enquête sur les e-mails de Hillary Clinton. Ses adversaires républicains utilisent cette annonce pour traîner la candidate démocrate dans la boue et Donald Trump est, pour la première fois depuis mai, en tête dans de nouveaux sondages d'ABC et du Washington Post. Selon les observateurs politiques, Donald Trump aurait réalisé un petit bond dans l'état décisif (swing state) de l'Ohio. Sans celui-ci, le républicain gagnerait difficilement la présidence, c'est pourquoi les démocrates concentrent toutes leurs actions dans cet état. Barack Obama s'est aussi adressé dans son discours à la grande classe ouvrière de l'Ohio qui, selon les experts, vote traditionnellement démocrate mais est attirée par l'idéologie populiste de Trump. "Donald Trump ne vous laisserait entrer dans l'un de ses hôtels que si vous vous chargez du ménage ou sur ses terrains de golf que si vous devez tondre la pelouse", a-t-il lancé. (Belga)

Nos partenaires