Présidentielle américaine - Bernie Sanders s'excuse auprès d'Hillary Clinton après un vol de données

20/12/15 à 03:45 - Mise à jour à 03:45

Source: Belga

(Belga) Le sénateur Bernie Sanders a présenté ses excuses samedi à sa rivale des primaires démocrates Hillary Clinton, après que son équipe a accédé à des données confidentielles de l'équipe Clinton.

Présidentielle américaine - Bernie Sanders s'excuse auprès d'Hillary Clinton après un vol de données

Présidentielle américaine - Bernie Sanders s'excuse auprès d'Hillary Clinton après un vol de données © BELGA

"Non seulement je m'excuse auprès de Mme Clinton, j'espère que nous pouvons travailler ensemble sur une enquête indépendante", a déclaré Bernie Sanders, interrogé sur une polémique qui agite le camp démocrate depuis deux jours. "Je veux aussi m'excuser auprès de mes soutiens. Ce n'est pas le genre de campagne que nous voulons mener", a aussi dit Bernie Sanders. "J'apprécie sincèrement ce commentaire, Bernie. Il est très important que nous avancions sur ce sujet", a répondu Hillary Clinton. "Maintenant que nous avons résolu le problème, que nous sommes d'accord sur une enquête indépendante, nous devons aller au-delà car je ne crois pas que les Américains s'intéressent à cela. Ils sont plus intéressés par ce que nous avons à dire sur les grandes questions du moment", a dit la favorite des primaires. Un salarié de l'équipe Sanders a profité cette semaine d'une faille informatique pour consulter et récupérer des données de la campagne d'Hillary Clinton, stockées dans des serveurs gérés par un prestataire du parti démocrate. Les candidats collaborent en effet avec le parti pour accéder à ses précieuses bases de données sur les électeurs de tous les Etats-Unis. Chaque camp croise ces données avec ses propres informations pour mieux cibler les électeurs qui leur semblent prometteurs. Le collaborateur fautif de Sanders a été licencié, mais le parti démocrate avait brièvement suspendu le contrat avec l'équipe Sanders qui, furieuse de cette "peine de mort", avait accusé implicitement le parti d'être dans la poche d'Hillary Clinton. Les deux leaders de la course des primaires ont donc choisi de calmer le jeu dans cette affaire en affirmant leur volonté de parler de sujets de fond, et d'abord de la lutte contre l'organisation Etat islamique et des menaces terroristes. Bernie Sanders avait également choisi, en octobre, de ne pas critiquer Hillary Clinton dans la polémique sur sa messagerie privée. (Belga)

Nos partenaires