Présidentielle américaine - Barack Obama adoube Hillary Clinton et dénonce Donald Trump

28/07/16 à 06:16 - Mise à jour à 06:16

Source: Belga

(Belga) Le président américain Barack Obama a adoubé mercredi la démocrate Hillary Clinton, lors d'un discours à la convention d'investiture démocrate de Philadelphie, dénonçant le caractère dangereux de la candidature de Donald Trump.

Présidentielle américaine - Barack Obama adoube Hillary Clinton et dénonce Donald Trump

Présidentielle américaine - Barack Obama adoube Hillary Clinton et dénonce Donald Trump © BELGA

"Nous mènerons Hillary à la victoire", a promis le président. Se disant "plus optimiste que jamais" sur l'avenir des Etats-Unis, Barack Obama a estimé qu'Hillary Clinton était "la seule candidate de cette élection qui croit en cet avenir", la qualifiant de "leader avec des projets concrets pour éliminer les barrières et briser le plafond de verre et donner plus de chances à chaque Américain". "L'Amérique est déjà grande. L'Amérique est déjà forte. Et je vous promets, notre force, notre grandeur ne dépendent pas de Donald Trump", a-t-il poursuivi, citant nommément l'adversaire républicain d'Hillary Clinton au scrutin de novembre. "Nous ne sommes pas un peuple fragile ou craintif. Notre pouvoir ne vient pas de tel ou tel sauveur auto-proclamé promettant que lui-seul peut obtenir un retour à l'ordre. Nous ne voulons pas d'un souverain", a dit Barack Obama. Dénonçant Donald Trump comme un homme peu intéressé par les faits, il a raillé son parcours d'homme d'affaires. "Je connais beaucoup d'hommes et femmes d'affaires qui ont réussi sans se retrouver empêtrés dans une longue suite de procès ou de salaires impayés ou de plaintes pour fraudes". Insistant sur la préparation d'Hillary Clinton au poste suprême, il a affirmé qu'elle était la personne la plus qualifiée à s'être jamais présentée à la Maison Blanche et rappelé son expérience dans les affaires de sécurité nationale. "Je sais qu'Hillary n'arrêtera pas tant que l'EI (groupe Etat islamique) ne sera pas détruit. Elle ira jusqu'au bout de la mission, et elle le fera sans recourir à la torture et sans interdire à des religions entières d'entrer sur notre territoire. Elle est prête pour le poste de commandante en chef", a déclaré Barack Obama. La candidate démocrate a créé la surprise à la fin du discours du président en rejoignant celui-ci sur scène pour saluer les participants à la convention. (Belga)

Nos partenaires