Près de trente experts à auditionner sur la question de la dépénalisation de l'avortement

09/05/18 à 13:25 - Mise à jour à 13:27

Source: Belga

(Belga) La commission de la Justice de la Chambre s'est accordée mercredi sur une liste reprenant près de trente experts à auditionner sur la question de la dépénalisation de l'avortement qui fait l'objet de propositions de loi défendues au parlement. Les auditions débuteront le 23 mai.

Le 'match' sur le choix des noms s'est essentiellement joué entre les socialistes d'une part, et le CD&V et la N-VA, d'autre part. Les experts à auditionner, majoritairement néerlandophones, sont des médecins, magistrats, juristes pénalistes, bioéthiciens, représentants de plannings familiaux. Peu de représentants d'associations féminines, un expert en adoption. Toutes les 'chapelles' sont représentées, des plus progressistes jusqu'à l'Opus Dei. A ce stade, deux demi-journées d'audition sont prévues, les 23 mai et 6 juin, mais vu l'exhaustivité de la liste, cela devrait ne pas suffire. La commission de la Justice refera le point sur le calendrier des travaux relatifs à la dépénalisation de l'avortement le 13 juin, sachant que d'autres projets et propositions doivent aussi être examinés par la commission de la Justice, au besoin en passant également par des auditions. Le 20 juin, la commission de la Justice fera un nouvel état des lieux concernant l'avancement des dossiers jugés prioritaires par les différents groupes parlementaires. Bien que soutenue par une majorité théorique au parlement, la dépénalisation de l'avortement y est bloquée depuis deux ans, en raison de divergences de vues au sein de la majorité gouvernementale. (Belga)

Nos partenaires