Près de quatre holebi sur 10 ne se sentent pas en sécurité à l'école

11/05/18 à 08:33 - Mise à jour à 08:34

Source: Belga

(Belga) Plus de 40% des jeunes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres) ne se sentent pas en sécurité à l'école, rapporte vendredi la VRT sur base d'une enquête menée par l'association Çavaria auprès d'élèves holebi flamands. Un quart d'entre eux fait également face à de la violence physique.

Un quart avoue même avoir été absent au moins un jour le mois précédent en raison de ce sentiment d'insécurité. Tous les jeunes interrogés ont indiqué avoir déjà reçu des commentaires négatifs sur leur orientation sexuelle. La moitié précise que les enseignants n'en parlent jamais tandis que 10% soulignent que ces réflexions sont justement énoncées par des professeurs. Près de la moitié a déjà été victime de violence verbale, un quart de violence physique. 43% ont en outre été confrontés à du harcèlement sexuel. 8% ont encore reçu des coups en raison de leur orientation sexuelle. La cause LGBT n'est que très rarement abordée en cours. "Nous sommes quand même surpris par ces chiffres", a indiqué Jeroen Borghs de Çavaria. "D'un autre côté, il y aussi un certain nombre de choses positives que nous pouvons retirer de cette enquête. Il semble qu'une école qui porte beaucoup d'attention à la cause holebi et dont les professeurs sont engagés, a un impact positif énorme sur le bien-être des élèves holebis et transgenres." (Belga)

Nos partenaires