Près de 500 sans-abris accueillis en un an dans le centre médical bruxellois MediHalte

11/07/16 à 18:00 - Mise à jour à 18:00

Source: Belga

(Belga) Le projet-pilote MediHalte, a accueilli 476 personnes en un peu plus d'un an, a annoncé le Samusocial bruxellois lundi. La MediHalte est un hébergement médicalisé pour les sans-abris malades, en attente ou en fin d'hospitalisation. Trente-huit lits sont mis à leur disposition sept jours sur sept, 24 heures sur 24, pour des séjours courts ou longs.

Près de 500 sans-abris accueillis en un an dans le centre médical bruxellois MediHalte

Près de 500 sans-abris accueillis en un an dans le centre médical bruxellois MediHalte © BELGA

Pas moins de 12.737 nuitées ont été offertes à 476 sans-abris malades par les 30 membres de l'équipe de la MediHalte depuis son lancement le 2 juin 2015. Parmi les personnes sans domicile, 441 souffraient d'affections aigües et ont bénéficié d'un séjour court (de 5 à 60 jours). Quelque 35 patients souffraient de pathologies chroniques et bénéficiaient dès lors d'un séjour long, à durée indéterminée. Le bilan est positif pour le Samusocial, qui souligne que le secteur socio-sanitaire de Bruxelles semble considérer le nouvel outil comme "incontournable", étant donné que 206 sans-abris ont été orientés vers la MediHalte par les hôpitaux et cliniques de la Région bruxelloise. Ce dispositif permet de diminuer les hospitalisations "sociales" (effectuées parce que le patient n'a pas d'endroit où aller) et évite que les sans-abris malades soient orientés vers des centres de nuit qui n'offrent pas les infrastructures et les conditions sanitaires nécessaires. Par ailleurs, un soutien administratif et social y est proposé, avec un assistant social et un éducateur. Le but est "d'accompagner des personnes désocialisées, parfois réticentes à se faire aider". Le Samusocial souhaiter pérenniser le projet-pilote et a reçu lundi l'appui de Laurette Onkelinx (PS), qui soutenait l'initiative lorsqu'elle était ministre de la Santé. L'actuelle ministre de la Santé, Maggie De Block, présente à la présentation du bilan, n'a pas encore donné d'informations sur la suite donnée au projet. (Belga)

Nos partenaires