Près de 300 Kurdes manifestent à Bruxelles contre les arrestations visant le HDP

05/11/16 à 15:46 - Mise à jour à 15:49

Source: Belga

(Belga) Environ 300 Kurdes ont manifesté samedi après-midi devant la Gare Centrale à Bruxelles contre l'arrestation en Turquie de douze parlementaires membres du parti pro-kurde HDP. Ceux-ci ont été interpellés jeudi soir, selon les médias turcs, dans le cadre d'une enquête anti-terroriste. Les manifestants dénonçaient également par cette action l'attitude de l'Union européenne et de ses Etats membres qui restent, selon eux, extrêmement silencieux et passifs par rapport aux événements qui se passent en Turquie. La manifestation s'est déroulée dans le calme, selon la police de Bruxelles.

Le HDP est accusé par le président turc Recep Tayyip Erdogan de liens avec le PKK kurde, considéré par Ankara comme un mouvement terroriste. Parmi les douze parlementaires arrêtés figurent ses deux coprésidents Selahattin Demirtas et Figen Yüksekdag ainsi que son chef de groupe Idris Baluken. Les arrestations de ces parlementaires s'ajoutent à celles précédentes de nombreux élus locaux du HDP. "L'AKP turc et le président Erdogan instrumentalisent le coup d'Etat manqué du 15 juillet pour imposer un agenda autoritaire extrême à la population turque", expliquent les manifestants. "Erdogan veut réduire toute opposition au silence et a pris pour cible le HDP qui a réussi par deux fois à l'empêcher de réunir suffisamment de voix pour pouvoir modifier la constitution. Les autorités turques veulent maintenant paralyser notre parti." Par son attitude et ses actes, le président Erdogan ne fait rien d'autre que réveiller les oppositions sectaires et ethniques, ajoutent les manifestants. "Il veut forger un accord entre les islamistes et les ultra-nationalistes afin d'installer un régime dictatorial. Nous appelons tous les démocrates à protester contre le génocide politique actuellement en cours en Turquie." Des manifestations ont également eu lieu samedi à Cologne, en Allemagne. (Belga)

Nos partenaires