Près de 300 citoyens ont déposé plainte pour les migrants du parc Maximilien

27/11/17 à 14:29 - Mise à jour à 14:28

Source: Belga

Près de 300 plaintes de citoyens solidaires avec les migrants du parc Maximilien ont été déposées lundi matin au Comité P à Bruxelles pour dénoncer des vols avec détérioration et des atteintes aux droits de l'Homme, a indiqué Philippe Mercenier, citoyen liégeois à l'initiative du collectif wallon d'aide aux réfugiés qui a écrit la plainte avec l'avocat Jean-Marie Dermagne.

Près de 300 citoyens ont déposé plainte pour les migrants du parc Maximilien

© BELGA/Bert Gyssels

Lundi dernier, Philippe Mercenier s'était déjà rendu au comité P au nom du collectif wallon d'aide aux réfugiés pour dénoncer les pratiques policières qui ont eu cours au parc Maximilien et dans les environs de la gare du Nord. Ce lundi, il a joint les plaintes des citoyens. Le résultat de l'enquête sera présenté au Parlement.

Par l'intermédiaire du collectif, les citoyens avaient fait inscrire à partir du mois d'août dernier leurs noms et adresses sur des sacs de couchage distribués au parc afin de pouvoir porter plainte en cas de confiscation. A l'arrivée de la police, de nombreux migrants prenaient la fuite et leurs affaires personnelles, les tentes et duvets étaient régulièrement jetés par les services de propreté.

"On veut dénoncer ces opérations de police menées dès le début de l'été, les rafles qui rappellent ce qui s'est passé pendant la seconde guerre mondiale et les renvois de Soudanais vers la mort car un génocide a cours dans leur pays", explique Philippe Mercenier. "On ne veut pas rester insensibles à ce qui se passe et je veux pouvoir dire à mon fils de 2 ans et demi que j'ai bougé en 2017".

Le collectif wallon de soutien aux réfugiés a déjà déposé plainte en septembre auprès du procureur général près la cour d'appel de Bruxelles et du procureur du Roi du tribunal de première instance de Bruxelles pour traitements inhumains et dégradants contre le Secrétaire d'Etat à l'Asile et aux Migrations Théo Francken, les bourgmestres de Schaerbeek et de la Ville de Bruxelles, ainsi que les responsables des opérations de police aux alentours du parc Maximilien et de la gare de Bruxelles-Nord.

Nos partenaires