Près de 200 événements attendus lors de la 1ère édition du Printemps sans pesticides

09/03/16 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Source: Belga

(Belga) Près de 200 actions sont attendues en Wallonie à l'occasion de la première édition du Printemps sans pesticides, qui remplace la Semaine sans pesticides, du 20 mars au 20 juin prochains, a annoncé mercredi le ministre wallon de l'Environnement Carlo Di Antonio.

Près de 200 événements attendus lors de la 1ère édition du Printemps sans pesticides

Près de 200 événements attendus lors de la 1ère édition du Printemps sans pesticides © BELGA

Quelque 96 actions sont actuellement prévues par les services publics, associations, écoles ainsi que par des professionnels et des particuliers: journée environnement, bourses aux plantes et aux graines, visite d'un laboratoire d'analyse de l'air et présentation des résultats d'une étude sur les pesticides dans l'air ou encore atelier potager. Différents focus seront faits sur plusieurs thèmes: l'eau et les produits d'entretien, la qualité de l'air intérieur, la valorisation de l'opération "Ramenez vos bidons au parc à conteneurs" pour collecter les anciens pesticides et leurs emballages, ainsi que l'alimentation et le jardin. "Développer des alternatives est fondamental pour la culture bio. Actuellement, au lieu d'appliquer le principe de précaution, on continue à utiliser des substances, comme le glyphosate, substance active du RoundUp classifié comme cancérigène, tant qu'il n'est pas prouvé qu'elles sont nocives à 100%. C'est dramatique", a souligné Carlo Di Antonio, qui souhaite voir interdire l'utilisation du glyphosate pour les particuliers et services communaux en Wallonie, comme c'est le cas aux Pays-Bas. Une modification du décret "Pesticides" du 10 juillet 2013 est en cours, habilitant le gouvernement wallon à prendre toutes les mesures nécessaires visant à restreindre ou interdire l'usage de pesticides. Par ailleurs, le ministre, qui veut proposer un programme complet en matière de politique environnement-santé pour 2016, a l'intention de réviser complètement le Programme wallon de réduction des pesticides (PWRD) en 2017. Le PWRD comprend 37 mesures, dont la mise en place de zones tampons obligatoires aux alentours des crèches, écoles et autres hôpitaux dès juin 2018 et l'interdiction de l'utilisation de produits phytopharmaceutiques dans les espaces publics en Wallonie à partir de juin 2019. "Il est possible d'aller plus loin. Avec cette contrainte, les communes ont développé des alternatives, elles peuvent servir d'exemple désormais", ajoute le ministre Di Antonio. (Belga)

Nos partenaires