Près d'un médecin hospitalier sur cinq risque le burn-out

04/11/13 à 07:29 - Mise à jour à 07:29

Source: Le Vif

Environ 18% des médecins hospitaliers courent le risque de faire un burn-out, d'après une étude relayée par le magazine Le Spécialiste. Par ailleurs, 5,4% des médecins et 6,9% des infirmiers interrogés sont en burn-out.

Près d'un médecin hospitalier sur cinq risque le burn-out

© Thinkstock

Cette étude a été réalisée à la demande du SPF Santé publique, qui souhaite mettre en place une politique pour prévenir et faire diminuer les cas de burn-out. Près de 1.200 médecins et 4.635 infirmiers ont été interrogés dans 37 hôpitaux de Belgique.

Les facteurs favorisant le burn-out sont la charge de travail élevée, la charge émotionnelle et les conflits de rôle. Les conséquences sont une augmentation de la prise de médicaments, une baisse du bien-être et un absentéisme plus fréquent. Les médecins et les infirmiers ont également tendance à être moins disposés à travailler jusqu'à 65 ans.

Parmi les personnes interrogées, 60% se sont toutefois déclarées "enthousiastes" concernant leur travail.

Nos partenaires