Prépensions : la FGTB rejette les modifications du gouvernement et va passer à l'action

09/03/15 à 17:59 - Mise à jour à 20:38

Source: Belga

La FGTB rejette les modifications apportées par le gouvernement au compromis du Groupe des 10 relatif à la disponibilité des chômeurs âgés et des prépensionnés. Elle va rencontrer les autres syndicats pour préparer un plan d'actions, après avoir constaté des modifications "inacceptables" de la part du gouvernement, a annoncé lundi son secrétaire général Marc Goblet à l'issue d'une réunion au siège du syndicat socialiste.

Prépensions : la FGTB rejette les modifications du gouvernement et va passer à l'action

Marc Goblet, secrétaire général de la FGTB. © Belga

"Le compromis au sein du Groupe des 10 constituait déjà un équilibre difficile", a souligné M. Goblet. "En outre, modifier la disponibilité en fin de carrière est une boîte de Pandore pour les travailleurs qui n'auront plus aucune sécurité. Enfin, on ne peut accepter qu'on parle de garantie de la paix sociale alors que le gouvernement ne tient pas compte de la position des partenaires sociaux."

Le secrétaire général de la FGTB déplore que le gouvernement ne se soit pas "interrogé sur l'emploi des jeunes et des moins jeunes, ce qui nous mènera à un cataclysme social. Le gouvernement considère l'accord comme un simple avis, il remet en cause le modèle de concertation belge en vigueur depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et crée des tensions sociales. Il fonctionne à l'idéologie plutôt que de chercher la concertation et humilie les travailleurs."

"La disponibilité adaptée signifie qu'on va devoir revoir la notion d'emploi acceptable. Que va-t-il se passer après? Quelles seront les conséquences pour les travailleurs", s'interroge le secrétaire général de la FGTB. "Maintenir en place des travailleurs âgés rendra l'accès des jeunes au marché de l'emploi encore plus difficile. Les employeurs mesurent-ils bien les conséquences? Comment régler les problèmes de restructuration si l'on ne peut plus permettre aux travailleurs usés de partir en prépension et ainsi de garantir l'emploi des plus jeunes? " Le syndicat socialiste va rencontrer ses homologues et définir un plan d'actions.

"La concentration prévue le 11 mars sera suivie et précédée d'actions, notamment de sensibilisation dans les entreprises", a averti le secrétaire général. "Le gouvernement doit comprendre que rejeter la concertation sociale ne mènera nulle part. Le printemps social sera chaud, le combat est encore long", a conclu M. Goblet.

Le patron de la FEB met en garde contre de nouvelles actions syndicales

Pieter Timmermans, l'administrateur délégué de la FEB, est "déçu" du rejet, par la FGTB, des modifications apportées par le gouvernement au compromis conclu au sein du Groupe des 10 sur la disponibilité des chômeurs âgés et des prépensionnés. Si le syndicat socialiste se lance dans de nouvelles actions, il jouera avec le feu, a averti le patron de la Fédération des Entreprises de Belgique.

"Je suis très déçu du ton agressif de la FGTB alors que nous avions convenu, ce lundi matin au sein du Groupe des 10, de consulter nos bases respectives avant de voir, mercredi, comment réagir et si nous allions réagir ensemble", a expliqué Pieter Timmermans. Ce dernier a estime par ailleurs que le syndicat socialiste "joue avec le feu" en menaçant de nouvelles actions alors que les modifications apportées par le gouvernement sont "minimes".

La fédération des entrepreneurs indépendants flamands Unizo estime même que de nouvelles actions constitueraient "un inacceptable coup dans la figure du Groupe des 10" qui détruirait la concertation sociale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires