Premiers détenus renvoyés de Belgique vers le Maroc

29/05/12 à 07:24 - Mise à jour à 07:24

Source: Le Vif

Ce lundi, cinq prisonniers marocains détenus en Belgique ont été renvoyés dans leur pays où ils termineront leur peine, a fait savoir la ministre de la Justice Annemie Turtelboom dans un communiqué. Ces transfèrements forcés sont en théorie possible depuis 2007, mais ces cinq détenus sont en réalité les premiers à en faire les frais.

Premiers détenus renvoyés de Belgique vers le Maroc

© Belga

Ce transfert de prisonniers marocains est donc une primeur pour la Belgique. La ministre Turtelboom s'est dite satisfaite de la mesure et a remercié son homologue marocain, l'Office des étrangers, la police fédérale et la direction générale des établissements pénitentiaires.

La Belgique a signé en 1997 un protocole avec le Maroc rendant possible le retour de prisonniers marocains. Les détenus donnant leur accord à une telle mesure étant peu nombreux, la ministre en charge de la Justice en 2007, Laurette Onkelinx, avait conclu un protocole annexe rendant possible le retour forcé.

Un premier avion est donc parti lundi matin à destination de Rabat avec à son bord cinq détenus. Il s'agit de prisonniers âgés de 24 à 39 ans incarcérés pour des faits de drogue, séjour illégal, coups et blessures, faux en écriture, détention d'armes, viols, séquestration et torture. Ils totalisent à eux cinq, des peines de 36 ans et 6 mois de prison.

"Il s'agit de criminalité grave. Ces hommes ont épuisé leurs possibilités d'appels de leurs condamnations et ils n'ont aucun lien avec notre pays", a commenté la ministre. La Belgique avait transmis dix dossiers aux autorités marocaines, mais ces dernières n'ont marqué leur accord que pour le retour de six détenus.

Avec Belga

Nos partenaires