Première grosse fissure à l'Open Vld après la claque électorale

15/06/10 à 10:52 - Mise à jour à 10:52

Source: Le Vif

Le vice-premier ministre sortant Guy Vanhengel a mis en cause, mardi dans De Standaard, la stratégie électorale de son parti, l'Open VLD au cours de la dernière campagne électorale.

Première grosse fissure à l'Open Vld après la claque électorale

© Belga

"Non seulement nous avons fait le lit de Bart De Wever (le président de la N-VA, ndlr), mais nous lui avons aussi blanchi ses draps et préparé l'oreiller et la bouillotte; il n'avait plus qu'à s'y coucher", a-t-il lancé.

En faisant tomber le gouvernement sur le communautaire, le président du parti Alexander De Croo s'est "risqué à un exercice périlleux", selon le Bruxellois Guy Vanhengel. Les problèmes communautaires ont dominé la campagne et les thèmes des libéraux tels que la fiscalité et les économies sont arrivés trop tard, ajoute-t-il.

Guy Vanhengel ne remet pas en question le poste de président d'Alexander De Croo, mais il estime que la nouvelle génération doit montrer plus de respect pour la plus ancienne. "Faire croire que des personnes ayant 20 ou 30 ans d'expérience sont des moins que rien, cela m'a dérangé", confie-t-il, parlant d'"autoritarisme mal placé".

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires