Première condamnation à Washington dans l'enquête sur l'ingérence russe dans l'élection

03/04/18 à 19:17 - Mise à jour à 19:19

Source: Belga

(Belga) Un avocat néerlandais ayant travaillé avec l'ex-directeur de campagne de Donald Trump a été condamné mardi à Washington à 30 jours de prison, après avoir menti dans l'enquête sur l'ingérence russe dans l'élection américaine de 2016.

Alex van der Zwaan est la première personne condamnée dans le cadre de ces investigations tentaculaires menées par le procureur spécial Robert Mueller. Il avait plaidé coupable en février de faux témoignage devant un juge fédéral. M. van der Zwaan, 33 ans, a travaillé au sein d'un cabinet chargé de redorer l'image de l'ex-président ukrainien, en coopération alors avec le futur directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort. Il a menti le 3 novembre 2017 à des enquêteurs du FBI faisant partie de l'équipe de M. Mueller à propos de ses échanges avec Richard Gates, ancien associé de Paul Manafort. L'avocat a travaillé à Londres au sein du cabinet international Skadden, Arps, Slate, Meagher & Flom, qui a effectué un intense lobbying en faveur du président ukrainien soutenu par Moscou, Viktor Ianoukovitch. Celui-ci a été renversé en 2014 par un grand mouvement anticorruption. MM. Manafort et Gates avaient été inculpés de leur côté fin octobre par M. Mueller, qui avait retenu contre eux douze chefs d'accusation, dont complot contre les Etats-Unis, blanchiment, fausses déclarations et non déclaration de comptes détenus à l'étranger. Avocat polyglotte et notamment russophone, Alex van der Zwaan est par ailleurs le gendre de l'oligarque russe German Khan. (Belga)

Nos partenaires