Premier cas de microcéphalie lié au virus Zika à Porto Rico

14/05/16 à 01:39 - Mise à jour à 01:39

Source: Belga

(Belga) Les autorités sanitaires de Porto Rico ont annoncé vendredi avoir détecté le premier cas de microcéphalie du foetus chez une femme enceinte infectée par le virus Zika sur cet archipel américain qui connait une flambée d'infections.

Premier cas de microcéphalie lié au virus Zika à Porto Rico

Premier cas de microcéphalie lié au virus Zika à Porto Rico © BELGA

"Ce cas chez une femme enceinte nous attriste et nous préoccupe car il met en évidence le risque de détecter de nouveaux cas", ont déclaré les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), en confirmant le diagnostic. "Les CDC ont effectué des tests en laboratoire qui ont confirmé le diagnostic et ont transmis les résultats au ministère de la Santé de Porto Rico", précisent-ils dans un communiqué. La secrétaire porto-ricaine de la Santé, Ana Rius, a expliqué dans un communiqué que ce cas de microcéphalie,- un développement insuffisant et irréversible du cerveau et de la boite crânienne -, avait été diagnostiqué avec une échographie. Elle n'a pas précisé si la patiente avait eu un avortement ou fait une fausse couche. Le foetus "était atteint d'une microcéphalie sévère avec une calcification dans le cerveau où le virus Zika était présent", a-t-elle précisé. Un autre cas de microcéphalie avait été signalé aux Etats-Unis en janvier, cette fois à Hawaï. L'Organisation mondiale de la santé a déclaré en février le Zika comme étant une urgence médicale mondiale alors que le virus se propageait rapidement en Amérique du Sud, surtout au Brésil. Le nombre de cas de microcéphalies a nettement augmenté dans ce pays, avec 1.271 enfants souffrant de malformations cérébrales depuis le début de l'épidémie en 2015. Dans la plupart des cas, le Zika provoque des symptômes bénins qui passent souvent inaperçus. Il peut aussi se transmettre par voie sexuelle. (Belga)

Nos partenaires