Préformation : Keulen craint un nouveau carrousel pour les bourgmestres de la périphérie

25/08/10 à 17:10 - Mise à jour à 17:10

Source: Le Vif

L'ancien ministre flamand des Affaires intérieures, Marino Keulen (Open Vld), a mis les sept partis pressentis pour soutenir une réforme de l'Etat en garde contre le risque d'un nouveau "carrousel" sur la nomination des bourgmestres de la périphérie bruxelloise dans le cadre de la recherche d'une solution à la scission de l'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde.

Préformation : Keulen craint un nouveau carrousel pour les bourgmestres de la périphérie

© Belga

M. Keulen fait référence à des propositions prévoyant de réduire le poids de la tutelle flamande sur les six communes à facilités de la périphérie. "Comme on le sait, j'ai à répétition refusé de nommer les candidats-bourgmestres de trois communes. La raison de base était le fait que ces trois (bourgmestres) refusaient de facto de reconnaître la réglementation et la tutelle flamandes (...). Les seuls moyens dont je disposais pour faire appliquer la loi, et que j'ai toujours utilisés, étaient la non-nomination des bourgmestres et la tutelle", a souligné M. Keulen.

Avec ce qui se trouve sur la table de négociations, le gouvernement flamand risque de perdre les deux, estime-t-il.

L'ancien ministre libéral, dans l'opposition aujourd'hui, suggère dès lors aux négociateurs flamands "de ne pas accepter des solutions qui conduiraient les six bourgmestres à disposer d'un laissez-passer leur permettant d'ignorer la loi" en vigueur en Flandre.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires