Préformateur: Elio Di Rupo tentera de rapprocher les points de vue

09/07/10 à 13:02 - Mise à jour à 13:02

Source: Le Vif

"Le gouvernement ne sera pas composé du seul binôme PS/N-VA. Tous les partis qui le composeront auront une égale importance et un compromis pour la formation du gouvernement devra être conclu avec tous les partis qui le composent", a expliqué Elio Di Rupo aux journalistes.

Préformateur: Elio Di Rupo tentera de rapprocher les points de vue

© Belga

Après avoir lu une courte déclaration vendredi en fin de matinée, le président du PS, désigné jeudi soir comme préformateur par le Roi, a répondu aux nombreuses questions des journalistes. Il a notamment souligné que si la mission d'information de M. De Wever avait permis de dégager des convergences, il était toutefois trop tôt, "à la lumière de ce qui s'est produit par le passé", pour passer à la phase de formation. Il a dès lors qualifié sa mission de préformation comme une "phase de transition".

Il a noté qu'on pouvait suivre deux méthodes. "Soit on définit d'abord les partis politiques qui constitueront le gouvernement. Soit, et c'est la méthode que nous avons retenus, on choisit de d'abord rapprocher les points de vue. C'est ce que M. De Wever a fait et il faut maintenant élargir cette base".

M. Di Rupo a insisté sur le fait qu'il ne s'agissait pas de refaire tout le travail mais "de tirer profit du travail déjà réalisé par l'informateur".

Pas de calendrier Le préformateur a refusé de s'enfermer dans un calendrier. Il veut aller "aussi vite que possible" mais sans se fixer d'ultimatum.

Il a aussi indiqué qu'il croyait fermement qu'une solution était possible. "M. De Wever a son programme et les autres partis ont le leur mais je crois qu'un accord est possible dans les trois domaines identifiés à savoir l'assainissement budgétaire, l'institutionnel et le lien social".

M. Di Rupo a souligné que beaucoup de temps avait déjà été consacré entre le PS et la N-VA à la problématique de l'assainissement budgétaire. "Nous avons mis sur la table un nombre important de mesures qui vont devoir être discutées avec tous les partenaires et qui doivent permettre l'assainissement budgétaire", a-t-il dit. Et d'insister: "nous avons suffisamment de mesures pour faire face à ce défi".

Le président du PS a aussi insisté sur le fait qu'un accord devrait être accepté par tous les partis qui feront partie du prochain gouvernement fédéral. "Tous les partis qui composent le gouvernement ont la même importance. Le gouvernement ne se composera pas du seul binôme PS/N-VA. Il y avait certes des prérequis et pour cela PS et N-VA devaient se parler mais, dans un gouvernement, tous les partis qui le composent ont une égale importance. Un compromis pour la formation d'un gouvernement est un accord avec tous les partis qui forment ce gouvernement", a-t-il insisté

M. Di Rupo entamera lundi une série de rencontres avec les partis politiques. Il a conclu en insistant sur l'urgence de former un gouvernement fédéral vu la situation internationale mais tout en tenant compte des réalités belges. "Ce n'est pas le moment de jouer de petits jeux politiques" a-t-il encore lancé.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires