Poutine accuse les dirigeants turcs de collaborer avec les extrémistes

14/04/16 à 12:58 - Mise à jour à 12:58

Source: Belga

(Belga) Le président russe Vladimir Poutine a accusé les dirigeants turcs de collaborer avec les extrémistes, lors d'une émission télévisée dans laquelle il répond aux questions des auditeurs.

Poutine accuse les dirigeants turcs de collaborer avec les extrémistes

Poutine accuse les dirigeants turcs de collaborer avec les extrémistes © BELGA

"Le pouvoir turc actuel collabore avec les radicaux davantage qu'il ne les combat", a-t-il affirmé. Dans le sud du pays, "il y a une guerre civile". "La communauté internationale tente de ne pas le voir, mais c'est un fait. Il y a de lourds armements là-bas, des tanks, de l'artillerie", a-t-il encore expliqué, déconseillant par ailleurs aux Russes de se rendre en Turquie ou en Egypte, pour des questions de sécurité. Jeudi également, le président turc Recep Tayyip Erdogan s'exprimait quant à lui à l'occasion de l'ouverture de la conférence annuelle de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) à Istanbul. Il a exhorté le monde musulman à surmonter ses différences pour lutter contre le terrorisme. "Nous ne devons pas nous diviser, mais nous rassembler (...) pourquoi attendons-nous une aide extérieure pour affronter nos différends et faire face aux actes terroristes? Nous devons nous en occuper nous-mêmes", a indiqué Erdogan. Longtemps accusée de complaisance pour les groupes rebelles syriens les plus radicaux, la Turquie a rejoint l'été dernier la coalition antidjihadiste dirigée par Washington. La Turquie vit depuis plusieurs mois en état d'alerte renforcée en raison d'une série d'attentats attribués au groupe Etat islamique (EI), qui frappe la Turquie depuis la Syrie voisine, ou liés à la reprise du conflit kurde. Les Kurdes, eux-mêmes très impliqués dans le combat contre l'Etat islamique, accusent depuis un certain temps le pouvoir turc de fournir de manière détournée de l'aide aux islamistes de l'EI. (Belga)

Nos partenaires