Pourquoi un malade de longue durée peut bel et bien être licencié

14/06/18 à 09:00 - Mise à jour à 09:57

Source: Knack

Remettre un maximum de malades de longue durée au travail: c'était l'intention du gouvernement Michel quand il a lancé les trajets de réintégration fin 2016. Un an et demi plus tard, cette politique semble avoir causé l'effet inverse : beaucoup d'employés malades sont licenciés, et sont à la fois malades et au chômage.

Si vous ne pouvez travailler parce que vous êtes malade, votre employeur n'a pas le droit de vous licencier. C'est du moins ce que pensent beaucoup de gens. En réalité, les employés malades en Belgique ne sont pas protégés d'un licenciement. La conséquence, c'est qu'aujourd'hui des milliers de Belges sont à la fois en congé maladie et au chômage. On ignore leur nombre exact. "Nous connaissons le nombre de chômeurs demandeurs d'emplois et de bénéficiaires d'une indemnité de maladie, explique la juriste Miet Vanhegen (KULeuven) qui travaille à un doctorat sur la réintégration de malades de longue durée sur le marché du travail. "Mais nous ne savons pas combien de personnes ont quitté leur employeur suite à une maladie ni ce qu'il advient d'eux après." Ils ont en tout cas beaucoup de mal à trouver un nouvel emploi. "Postulez un peu avec un trou de cinq ou dix ans dans votre CV", dit-elle.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires