Pourquoi le prix de l'électricité explose en Flandre

18/01/16 à 11:25 - Mise à jour à 11:24

Source: De Tijd

Ces derniers mois, la flambée des prix de l'électricité a fait couler beaucoup d'encre. Si la hausse de la TVA sur l'électricité touche les trois régions du pays, les consommateurs flamands paieront encore une taxe supplémentaire d'au moins 100 euros par an à partir du 1er mars 2016.

Pourquoi le prix de l'électricité explose en Flandre

Annemie Turtelboom © BELGA

Surnommée Turteltaks en référence à la ministre flamande de l'Énergie Annemie Turtelboom (Open VLD), la taxe supplémentaire sur l'électricité instaurée pour cinq ans par le gouvernement flamand sert à rembourser la dette historique contractée sur les certificats verts en Flandre. Malgré un avis négatif du Conseil d'État qui estime que la Flandre n'a pas le droit de taxer la consommation d'électricité déjà imposée par le gouvernement fédéral, Annemie Turtelboom a décidé ne pas modifier la loi, au grand dam de l'opposition.

D'après les calculs réalisés par du quotidien financier De Tijd, une famille moyenne, c'est-à-dire un ménage qui ne consomme pas plus de 5.000 Kwh d'électricité par an, paiera 100 euros de plus. Les personnes qui utilisent entre 5.000 et 10.000 Kwh d'électricité se verront facturer 130 euros de plus par an.

Chauffage électrique

Les personnes qui chauffent à l'électricité et qui ne produisent pas d'électricité (par le biais de panneaux solaires par exemple) risquent de payer encore beaucoup plus cher. D'après les chiffres du Vreg, le régulateur flamand de l'énergie, les grandes familles qui chauffent à l'électricité et utilisent un boiler électrique pour l'eau chaude consomment jusqu'à 20.000 KwH par an. Celles-ci devront débourser 290 euros de plus par an et même 770 euros si elles consomment plus de 20.000 KwH par an.

En outre, les personnes qui habitent un appartement paieront la taxe deux fois. La taxe leur sera comptée à la fois pour leur consommation individuelle et pour l'électricité consommée dans les parties communes de l'immeuble.

Comme le révèle une étude du Vreg, relayée par le quotidien De Morgen, les mesures énergétiques de la Flandre ne touchent pas uniquement les particuliers, mais aussi les entreprises. Les PME voient ainsi leur facture d'électricité grimper de 1 900 euros par an en moyenne, dont 1 300 euros iront à la taxe du gouvernement flamand.

Subsides excessifs

Interrogée par le quotidien De Morgen, la ministre de l'Énergie flamande Annemie Turtelboom défend sa décision. "Il faut mettre fin à la politique de gratuité et les subsides excessifs. Le gouvernement avait le devoir d'effacer la dette de 9,2 milliards d'euros, causée par un excès de subsides. On éponge la dette en répartissant les charges équitablement. Si tout le monde fait un effort, nous résoudrons ce problème" explique-t-elle.

Le président du PTB, Peter Mertens, a décidé de porter plainte contre la Turteltaks et annonce une manifestation le 28 février à Bruxelles.

Nos partenaires