Pour une Europe plus féminine

03/09/14 à 17:29 - Mise à jour à 19:43

Source: Le Vif

Le réseau Active Generation mène une campagne sur les réseaux sociaux pour l'égalité entre hommes et femmes au sein de la Commission européenne. Jusqu'à présent, la future Commission ne compte que 4 femmes sur 28 commissaires, contre 9 actuellement.

Pour une Europe plus féminine

© ThinkStock

Seuls quatre pays sur vingt-sept ont proposé des femmes au poste de commissaire européen. Dans le meilleur des cas, elles seront cinq femmes à intégrer la prochaine Commission européenne, si toutefois la Belgique opte pour une candidate, puisque les Pays-Bas ont finalement désigné le ministre d'Affaires étrangères Frans Timmermans, même si la ministre néerlandaise du Commerce extérieur, Liliane Ploumen, avait elle aussi été évoquée comme commissaire potentielle.

Dans le cas de la Belgique, Marianne Thyssen (CD&V) était l'un des noms qui figuraient comme aspirante possible au poste. Cependant, Didier Reynders (MR) est maintenant pressenti comme le prochain commissaire belge, selon des sources proches du dossier. Viviane Teitelbaum, députée bruxelloise MR et présidente du Lobby européen des femmes (LEF), estime que c'est le bon moment pour la Belgique de proposer pour la première fois une femme. Interrogée aux micros de la RTBF, elle considère "inacceptable" le scénario actuel, qui est encore pire que celui de la Commission en fonction, qui compte rappelons-le, neuf femmes.

Lors de son élection, le président de la prochaine Commission, Jean-Claude Juncker, avait promis 40% de commissaires féminines. Pour encourager les états à désigner des femmes, il proposait que celles-ci obtiennent alors des postes plus importants. De leur côté, les femmes du Parti socialiste européen et le LEF plaident pour un renforcement de la Commission des droits de la femme et de l'égalité des genres, qui permettrait selon elles, des changements plus structurels.

Dans ce contexte, le réseau Active Generation a lancé la campagne digitale 50/50 pour inciter les parlementaires européens à rejeter la liste des candidats proposée. Le Parlement européen, où 37% des nouveaux venus sont des femmes, a le pouvoir de refuser les postulants de la Commission. Pour Viviane Teitelbaum l'idéale serait que chaque pays propose un homme et une femme.

Un peu plus de 3.000 personnes ont déjà signé la pétition. L'organisation veut atteindre les 10.000 signatures. Pour Active Generation, l'égalité de genre est l'une des "valeurs fondamentales" de la construction de l'Union européenne. De ce fait, il est "inadmissible" que les états ne garantissent ce principe.

Nos partenaires