Pour Leterme, le budget fait partie des affaires courantes

04/02/11 à 08:28 - Mise à jour à 08:28

Source: Le Vif

Pour le premier ministre Yves Leterme, élaborer le budget et répondre aux exigences internationales et notamment européennes entrent dans le concept des affaires courantes.

Pour Leterme, le budget fait partie des affaires courantes

© Belga

Le roi a demandé mercredi au premier ministre que le gouvernement d'affaires courantes présente au parlement le budget 2011 et prenne les dispositions nécessaires pour répondre dans un proche avenir aux exigences européennes en matière de politique budgétaire et de réformes structurelles pour les prochaines années.

Interrogé jeudi dans les couloirs de la Chambre, M. Leterme a indiqué que selon lui l'élaboration du budget et l'exercice que doit fournir la Belgique en réponse aux exigences internationales et donc européennes entrent dans le concept des affaires courantes.

Eviter tout dérapage

Il a rappelé que l'Europe demande au gouvernement de présenter pour la mi-avril le budget 2011 et les trajectoires 2012-2013. Le gouvernement a fait la preuve jusqu'à présent qu'il maîtrisait le budget, a encore dit Leterme. Il a ajouté qu'on se trouvait aujourd'hui dans une situation exceptionnelle et que le gouvernement voulait éviter tout dérapage comme ceux qu'on a connus dans les années 70-80. Il y avait alors aussi une crise institutionnelle et des difficultés économiques en raison de la crise pétrolière. Les gouvernements de l'époque ont laissé filer le déficit. La dette que nous connaissons actuellement est toujours la conséquence de cette situation, a-t-il souligné.

Leterme a ajouté que le gouvernement présentera un budget au parlement et que c'est à celui-ci qu'il appartiendra de trancher. Il a aussi rappelé que le gouvernement sortant a encore une majorité à la Chambre de 83 sièges sur 150. Il y a certes un problème parce qu'il n'y a pas de majorité dans le groupe linguistique néerlandophone mais un soutien extérieur n'est pas exclu.

De toute façon a conclu M. Leterme, le pays a besoin d'un gouvernement de plein exercice ce qui n'est pas le cas avec le gouvernement actuel. "Nous ne pouvons pas agir dans tous les domaines. Nous ne faisons rien en matière de pensions ou de justice, par exemple", a conclu le premier ministre.

Lundi, le gouvernement disposera des derniers chiffres du Comité de monitoring, chargé de suivre la situation budgétaire en période d'affaires courantes. Les chiffres de la Sécurité sociale seront disponibles plus tard.

La semaine prochaine, le gouvernement disposera de la réponse de l'ensemble des partenaires sociaux à propos de l'accord interprofessionnel (AIP). La FGTB et la CGSLB prendront en effet position vendredi.

Réduire le déficit en dessous des 4%

L'ambition du gouvernement est de réduire le déficit en-dessous des 4%. Jeudi, le Conseil des ministres a pris acte de la communication des chiffres du budget économique 2011 faite par l'Institut des comptes nationaux.

Celui-ci estime la croissance annuelle du PIB à 2% en 2011 et 37.600 emplois devraient être créés cette année. Alors qu'elle avait atteint 45.000 unités en 2009, la progression du nombre de chômeurs s'est limitée à 8.100 unités en 2010. Compte tenu de l'évolution de la population active, le nombre de chômeurs devrait diminuer cette année de quelque 4.600 unités, prévoit l'ICN. En conséquence, le taux de chômage se stabilise à 8,4%.

L'inflation s'accélérera de 2,2% en 2010 à 2,7% en 2011, l'indice santé passant d'1,7% en 2010 à 2,4% en 2011. Selon les prévisions mensuelles relatives à l'indice santé, l'indice pivot des traitements de la fonction publique et des allocations sociales serait dépassé en juin 2011.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires