Pour les FDF, savoir qui veut gouverner avec la N-VA est un enjeu pour les Wallons

26/10/13 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Le Vif

Les FDF ont oeuvré samedi à accentuer leur ancrage wallon, lors d'un congrès à Namur. Le président du parti, Olivier Maingain, et les têtes de file wallonnes ont présenté leurs propositions pour la Région, notamment la rationalisation des structures publiques et para-publiques. Sans oublier les enjeux communautaires.

Pour les FDF, savoir qui veut gouverner avec la N-VA est un enjeu pour les Wallons

© Image Globe

"Savoir qui a envie ou non de gouverner avec la N-VA, c'est un enjeu électoral pour les Wallons aussi", a affirmé Christophe Verbist, le secrétaire de l'Interprovinciale wallonne des FDF. "La N-VA, nous en sommes intiment convaincus, va s'inviter au débat politique en Wallonie", a affirmé M. Verbist devant une salle comble d'environ 160 personnes, répétant la volonté du parti de s'opposer aux nationalistes flamands.

Les FDF entendent au passage rappeler que la Flandre a bénéficié de la solidarité de la Wallonie du temps de sa splendeur industrielle. "Cette vérité historique, quel parti francophone a encore le courage de l'affirmer haut et fort", s'est interrogé M. Verbist.

Les FDF ont répété leur volonté de maintenir le lien entre Bruxelles et la Wallonie, via des synergies dans le domaine de l'enseignement et de la formation, ou via des investissements communs aux deux régions. Ils veulent aussi s'attaquer aux problèmes de gouvernance en Wallonie. "La dépense publique, pourtant indispensable pour créer les instruments du redressement économique et social, a été détournée et épuisée pour conforter des institutions et des niveaux de pouvoir qui ne

contribuent pas à sa prospérité", a souligné M. Verbist.

Ils ont aussi présenté leur proposition de développer assurance-dépendance francophone, par le biais de laquelle ils veulent soutenir l'économie sociale, un secteur qui "recèle encore de nombreux gisements d'emploi non exploités", selon Jonathan Martin, le secrétaire général adjoint des FDF.

En conclusion des débats, Olivier Maingain a appelé les Wallons à avoir confiance dans les capacités de renouveau régional. "Vous avez les capacités de renouveau de votre région si vous changez la gestion publique", a-t-il dit.

Nos partenaires