Pour la CSC, "le gouvernement considère les pensions comme une simple variable d'ajustement budgétaire"

19/12/17 à 11:33 - Mise à jour à 11:34

Source: Belga

(Belga) La CSC a attaqué frontalement l'exécutif fédéral mardi lors de la manifestation nationale contre la réforme des pensions. "Le gouvernement Michel laisse des recettes fiscales s'envoler pour couper dans la sécurité sociale", a dénoncé Anne Léonard, négociatrice du syndicat chrétien au comité national des pensions.

Face à des milliers de militants, Mme Léonard a fustigé un gouvernement qui s'oppose au progrès social. "Quelles perspectives offre-t-on aux jeunes ?", a-t-elle demandé aux manifestants. Le discours des verts a également fustigé le système de pension à points comme une vaste fumisterie dont on ignore tout. "Comment voulez-vous que nous fassions confiance à ce gouvernement qui nous dit que l'on arrangera cela plus tard?", a interrogé Marc Leemans, président de la CSC. Pour son organisation, les pensions peuvent être financées par une politique plus agressive contre la fraude fiscale. "SwissLeaks, Panama Papers,... Le gouvernement n'a pas levé le petit doigt!", a encore fustigé Anne Léonard, pour qui le gouvernement ne voit dans les pensions "qu'une simple variable d'ajustement dans son budget". (Belga)

Nos partenaires