Pour l'économiste Koen Schoors, les travailleurs wallons paient pour les pensions des flamands

30/03/11 à 19:02 - Mise à jour à 19:02

Source: Le Vif

L'économiste flamand Koen Schoors, ne partage pas l'idée reçue selon laquelle, en matière de sécurité sociale, les transferts se feraient toujours de la Flandre vers la Wallonie.

Pour l'économiste Koen Schoors, les travailleurs wallons paient pour les pensions des flamands

© Belga

"C'est vrai qu'il y a un certain nombre de choses qui coincent au niveau communautaire", a déclaré Koen Schoors, professeur d'économie à l'université de Gand au magazine Knack. "Mais ces blocages sont mineures".

Selon lui, les problèmes liés à la sécurité sociale sont aussi importants en Flandre qu'en Wallonie. D'une certaine manière, la Flandre ferait ce qu'elle reproche à la Wallonie mais en s'y prenant différemment. "C'est l'hôpital qui se moque de la charité", affirme-t-il.

Pourtant, il n'est pas contre le principe d'autonomie en lui-même car dans de nombreux cas les choses sont mieux organisées au niveau local. Mais l'autonomie peut être gênante.

"Pensez à la justice: la régionalisation causerait des problèmes de coordination importants. Ou prenons la sécurité sociale. On a toujours parlé des transferts présumés de la Flandre vers la Wallonie en matière de sécurité sociale. Mais la sécurité sociale c'est interpersonnel, ça n'a rien à voir avec la Flandre et la Wallonie", explique-t-il.

"Des transferts sont envoyés aux malades par les travailleurs, aux chômeurs par les jeunes, etc. Il est absurde de parler des transferts à travers les frontières linguistiques."

Pour Koen Schoors, cette idée de transferts systématiques du nord vers le sud n'est pas une illusion, c'est un mensonge. "Cela a été répété si souvent que maintenant tout le monde pense que les Wallons sont paresseux. Mais dans notre pays, si vous tracez une ligne du nord au sud, d'est en ouest, ou en diagonale, il y aura toujours des transferts d'un côté à l'autre."

L'économiste nuance cependant son propos et admet qu'il y a "de véritables transferts de la Flandre vers la Wallonie qui siègent parmi d'autres dans le mécanisme de solidarité."

"Mais il ne s'agit pas d'un forfait. Il est erroné de parler de transferts de la Flandre vers la Wallonie". Les travailleurs wallons paient aussi pour la retraite des Flamands, affirme-t-il.

Non sans humour, M. Schoors conclut que "pour arrêter les transferts, il faudrait prendre tous les chômeurs, les personnes âgées, les malades et les mettre dans une région autonome à part."

Le Vif.be, avec Joël De Ceulaer, Knack.be

Nos partenaires