Pour Isabelle Danthinne, championne wallonne d'épluchage, la patate n'est pas une corvée

11/09/16 à 10:07 - Mise à jour à 10:07

Source: Belga

(Belga) Isabelle Danthinne, une habitante d'Ayeneux (Soumagne), en Province de Liège, est championne de Wallonie de l'épluchage de pommes de terre pour la cinquième fois. Elle s'est à nouveau imposée samedi à Angleur à l'occasion du concours organisé par l'ASBL Coup d'Envoi au profit des Restos du Coeur et du Foyer des Orphelins.

Pour Isabelle Danthinne, championne wallonne d'épluchage, la patate n'est pas une corvée

Pour Isabelle Danthinne, championne wallonne d'épluchage, la patate n'est pas une corvée © BELGA

Septante-cinq personnes, payant chacune deux euros d'inscription, ont participé inividuellement ou par équipes. Une tonne de pommes de terre était offerte aux organisateurs qui les remettront, épluchées ou non, aux bénéficiaires de l'opération. Isabelle Danthinne a épluché 7,565 kilos de patates en 20 minutes. "Lorsque je me présente dans des friteries, on ne me croit pas", dit-elle. "Il y a trois ans, j'ai demandé à un ami de me filmer. Quand j'ai vu la vidéo, je croyais qu'il la passait en vitesse accélérée." La lauréate pense que l'un de ses secrets réside dans le fait qu'elle a longtemps... trait les vaches. "Cela me permet d'avoir une prise bien ferme", dit-elle. Mais surtout, lorsqu'elle était petite, des pommes de terre, elle en a vu défiler. "A la maison, nous étions cinq enfants. Chacun avait sa tâche. Ma préférée, c'était les patates. Pour moi, ce n'était pas une corvée. Je les épluchais avant de partir pour l'école. Je regardais par la fenêtre et quand je voyais le bus à l'horizon, à 2 km de chez moi, je savais qu'il était temps de me dépêcher." Isabelle Danthinne s'est imposée en 2010, 2012, 2013, 2014 et 2016. "L'an dernier, le concours avait changé de date et je ne le savais pas. Cette année encore, j'ai failli le rater: je ne l'ai vu qu'il y a deux jours sur RTC Télé Liège." Si aujourd'hui, elle est habituée à l'emporter, elle avoue que, la première fois, elle ne s'y attendait pas du tout. "J'étais heureuse comme un enfant, on m'avait surnommée 'La Philippe Gilbert de la patate'. En 2013, un candidat me talonnait à 200 grammes mais je l'ai eu à l'endurance: je n'ai pas faibli." Isabelle Danthinne, qui est également fan de puzzle (elle a remporté les 24 heures de Trooz), a cherché partout: il n'existe ni championnat de Belgique, ni championnat d'Europe. "Juste un championnat des Etats-Unis. Là, ils pèsent aussi les épluchures et les décomptent. C'est très bien: ça évite les déchets. Un jour, je prendrai mon éplucheur et ma guitare et je partirai là-bas. D'ailleurs: l'épluchage et la gratte, c'est complémentaire." (Belga)

Nos partenaires