Pour Ecolo, nos enfants sont soumis à trop d'épreuves certificatives externes

16/06/16 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Source: Belga

(Belga) En ce jour de lancement des épreuves certificatives externes (CEB, CE1D et CESS) en Fédération Wallonie-Bruxelles, l'opposition écolo a réitéré jeudi ses critiques envers ces évaluations, jugées trop nombreuses.

Pour Ecolo, nos enfants sont soumis à trop d'épreuves certificatives externes

Pour Ecolo, nos enfants sont soumis à trop d'épreuves certificatives externes © BELGA

"Les épreuves externes occupent une place trop importante. Au total, un élève passe actuellement six épreuves externes dans son cursus obligatoire, soit une tous les deux ans à partir de la 3e primaire. En conséquence: les enseignants consacrent une grande partie de leur temps en classe à préparer leurs élèves à ces épreuves, au détriment de la transmission des connaissances", estiment les verts dans un communiqué. "Ce 'forcing' renforce les inégalités entre les élèves. En effet, la pression de 'réussir ces tests' est parfois si forte, que certains parents se sentent contraints de recourir à des professeurs particuliers pour 'driller' leurs enfants ou de leur imposer un rythme infernal de préparation en dehors des heures scolaires" ce que tous les parents ne peuvent se permettre financièrement, relève la députée Barbara Trachte. Pour Ecolo, la conclusion est claire: pour que les épreuves externes soient efficaces et utiles, il faut avoir le courage de "réduire progressivement leur nombre. En faire moins, les faire mieux", conclut le parti écologiste. (Belga)

Nos partenaires