Pour Ecolo, le choc entre le PS et le MR est inquiétant au niveau fédéral

02/05/13 à 11:25 - Mise à jour à 11:25

Source: Le Vif

Les attaques mutuelles du PS et du MR à l'occasion du 1er mai sont inquiétantes pour la cohérence du projet fédéral face à la crise, a affirmé en substance jeudi la co-présidente d'Ecolo Emily Hoyos sur les ondes de La Première, au lendemain de la Fête du Travail.

Pour Ecolo, le choc entre le PS et le MR est inquiétant au niveau fédéral

© Image Globe

"Je ne trouve pas cela très festif. J'ai plutôt l'impression, d'assister à un choc des contraires", a-t-elle dit s'interrogeant sur la capacité des libéraux et socialistes à construire un projet commun de sortie de crise, au-delà de leur exercice de musculation.

Aux yeux de la co-présidente d'Ecolo, les partenaires du gouvernement fédéral ont certes réussi à dégager 20 milliards pour diriger la Belgique sur la voie du retour à l'équilibre budgétaire, mais en épargnant les spéculateurs et en tardant à aider les Petites et Moyennes Entreprises.

Pour elle, ce qui distingue les gouvernements wallon dont les Verts font partie, et fédéral dont ils sont exclus, ce sont les efforts de redéploiement au-delà de la rigueur budgétaire qui ne sont le fait que du gouvernement de type Olivier en place à Bruxelles et en Wallonie.

Si le MR avait été aux affaires dans les Régions, on aurait fragilisé les demandeurs d'emploi et supprimé les primes énergie, a-t-elle ajouté en substance.

Emily Hoyos s'est toutefois défendue de considérer le MR comme l'adversaire politique numéro un d'Ecolo, sauf lorsqu'il soutient le projet politique des conservateurs pour lesquels "l'austérité et l'équilibre budgétaire sont un projet politique à part entière".

En savoir plus sur:

Nos partenaires