Pologne: trois anciens présidents appellent à "défendre la démocratie"

25/04/16 à 09:35 - Mise à jour à 09:35

Source: Belga

(Belga) Trois anciens présidents polonais ont lancé une attaque frontale contre le parti conservateur au pouvoir et appelé "tous les Polonais" à "défendre la démocratie", dans un appel publié lundi.

Pologne: trois anciens présidents appellent à "défendre la démocratie"

Pologne: trois anciens présidents appellent à "défendre la démocratie" © BELGA

MM. Lech Walesa, Aleksander Kwasniewski et Bronislaw Komorowski, ainsi que sept personnalités, dont d'anciens leaders du syndicat Solidarité, accusent le parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski de "détruire l'ordre constitutionnel et paralyser le travail du Tribunal Constitutionnel" et affirment que "les responsables des violations de la Constitution en subiront les conséquences", selon ce document paru en première page du quotidien Gazeta Wyborcza. "Les déclarations et les actions antieuropéennes et xénophobes des dirigeants actuels sapent la cohésion de l'Union et servent les intérêts de la Russie impérialiste", selon les signataires. Ils déclarent apprécier l'attitude de la communauté euro-atlantique et de l'Union européenne, dont "les discussions, les résolutions, les opinions et les recommandations ne sont pas une 'ingérence dans les affaires intérieures de la Pologne' mais traduisent un souci justifié à l'égard de la situation de notre Etat et des droits des citoyens". Ils appuient "la position digne et responsable des juges du Tribunal constitutionnel" et le Comité de défense de la démocratie (KOD), un mouvement né de l'opposition aux réformes controversées lancées par le PiS, en lui conseillant de "demeurer une organisation sociale qui ne s'engage pas dans des rivalités de parti". L'agence PAP a rapporté une réaction du vice-Premier ministre Piotr Glinski, qui a taxé d'"absurde" la thèse selon laquelle la démocratie en Pologne est menacée. "Ce n'est que l'opinion de ces trois messieurs, et probablement de quelques autres personnes. Je ne suis pas d'accord avec cette opinion". (Belga)

Nos partenaires