Police: feu vert pour le plan national de sécurité 2016-2019

07/06/16 à 18:00 - Mise à jour à 17:59

Source: Belga

La conférence interministérielle de politique de maintien et de gestion de la sécurité a approuvé mardi la note-cadre de sécurité intégrale et le plan national de sécurité 2016-2019.

Police: feu vert pour le plan national de sécurité 2016-2019

© Belga

La note-cadre définit dix priorités pour les prochaines années: radicalisme, traite des êtres humains, drogues, fraude sociale et fiscale, cybercriminalité, criminalité violente (violence sexuelle et intrafamiliale), criminalité contre la propriété, environnement, sécurité et incivilités.

Le document s'articule autour de cinq thèmes transversaux: approche administrative et échanges d'informations, internet et TIC, fraude à l'identité et au domicile, approche axée sur le butin et coopération internationale sur le plan administratif et pénal.

Dans le plan national de sécurité, la police a ajouté deux thèmes transversaux supplémentaires: la gestion de recherche et l'approche des missions de police orientées vers les groupes.

Présidée par le ministre de l'Intérieur Jan Jambon, la conférence interministérielle regroupe le ministre de la Justice Koen Geens, ainsi que les ministres présidents et les ministres compétents pour la sécurité et la Justice, sur le plan préventif et répressif. Tous se sont félicités de la bonne concertation qui a permis à l'élaboration des priorités. "Preuve supplémentaire que la Belgique n'est pas un 'failed state'", a commenté Koen Geens. "Au travail! ", a lancé le ministre Jambon à l'issue de la réunion, soulignant que le cadre adopté ne constituait que la première étape des politiques à mener.

Les ministres étaient flanqués mardi des représentants du collège des procureurs généraux et des deux niveaux de la police fédérale intégrée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires