Polémique autour des propos d'un échevin N-VA, ex-Vlaams Belang

26/03/16 à 18:06 - Mise à jour à 18:05

Source: Belga

La N-VA ne voit aucun problème dans les commentaires de son échevin d'Alost Karim Van Overmeiren qui a appelé à s'attaquer aux "singes à barbe" dans le contexte des attentats de Bruxelles.

Polémique autour des propos d'un échevin N-VA, ex-Vlaams Belang

Bart De Wever © BELGAIMAGE

Cette sortie qu'il a voulu inspirée de la propagande patriotique du général Pétain en 1916 avait notamment entraîné une réaction des partenaires de la N-VA au sein de la majorité locale qui s'en sont désolidarisé.

"Karim a le droit d'exprimer son indignation, une indignation qui vit chez beaucoup de gens", selon le porte-parole du président de la N-VA Bart De Wever. Pour appuyer son propos, l'échevin a également posté une photo sur laquelle on devine un terroriste barbu venant de décapiter cinq personnes dont il exhibe les têtes ensanglantées.

Pour la N-VA, il n'y a aucun problème à évoquer des "singes à barbe" ou à publier des photos explicites. Chacun s'exprime en fonction de sa personnalité, a réagi le porte-parole de Bart De Wever.

En revanche, celui-ci a jugé "gratuite" l'évocation du passé de Karim Van Overmeiren dans les rangs du parti d'extrême droite Vlaams Belang. Cela n'a "aucun rapport", a-t-il souligné.

Un slogan emprunté à Pétain

Ex-Vlaams Belang, Karim Van Overmeire a posté jeudi sur sa page Facebook, deux jours après les attentats de Bruxelles, une reproduction d'une affiche de la propagande patriotique de Philippe Pétain, chef militaire vainqueur de la bataille de Verdun qui deviendra le maréchal Pétain à la tête de la France collaborationniste à Vichy.

L'illustration, exhortant le peuple à participer à l'effort de guerre en 1916 présente un soldat, fusil à la main, encourageant ses compagnons d'armes. Elle est assortie d'un slogan emprunté à Pétain: "on les aura!". L'échevin N-VA y apporte un commentaire. "Affiche de 1916 avec un message actuel. Plutôt que des mamours pour la paix dans le monde, cela me semble une meilleure réaction à cette bande de singes à barbes", écrit-il.

Les élus locaux ont tenu à condamner ce "langage Vlaams Belang" dans le Laatste Nieuws, y compris ceux de la majorité locale qui s'en sont distanciés. Sur les bancs de l'opposition, le conseiller communal, député flamand et sénateur libéral Jean-Jacques De Gucht s'est demandé si l'échevin de l'Intégration souhaitait "intégrer ou ségréguer".

Dans la majorité, le chef de groupe CD&V s'est demandé si l'échevin N-VA aurait utilisé les mêmes termes si les auteurs des attentats avaient été des "Blancs". Egalement dans la majorité, la liste socialiste a dit craindre d'éventuels amalgames avec la communauté musulmane.

A la suite de cela, Karim Van Overmeire a posté une nouvelle photo ce samedi matin présentant un homme barbu, en vêtement long, couteau à la main et à ses pieds, cinq têtes décapitées baignant dans leur sang.

"Je vous souhaite un bon week-end et beaucoup de plaisir à votre session de cajoleries", écrit-il. Il a justifié ses commentaires par la "colère vis-à-vis d'une idéologie contre laquelle nous sommes en guerre". Il a précisé en vouloir à "des gens qu'il n'est plus possible d'intégrer et pas à l'immense majorité des nouveaux arrivants de notre côté".

En savoir plus sur:

Nos partenaires