Polémique autour d'une enquête sur la santé des Roms

14/06/12 à 14:48 - Mise à jour à 14:48

Source: Le Vif

Participant au portail des gens du voyage en Belgique, l'association Les Filles du Vent met Médecins du Monde en accusation à propos d'une enquête sur l'état de santé de la population rom.

Polémique autour d'une enquête sur la santé des Roms

© Belga

Une étude de Médecins du Monde et de l'ASBL flamande Le Foyer, portant sur "la couverture vaccinale et l'accès aux soins des populations rom" a provoqué la colère de l'association les Filles du Vent.

Selon cette dernière, l'enquête devrait porter sur toutes les catégories défavorisées (et pas seulement sur les Roms). L'association estime également que l'enquête n'a pas lieu d'être, jugeant plus utile de favoriser l'accès aux soins primaires et d'améliorer l'accès aux programmes médicaux préventifs et curatifs déjà existants (hôpitaux, cliniques, ONE, vaccinations etc.) ainsi que les services d'éducation à la santé déjà à la disposition de l'ensemble de la population. Une aide linguistique serait, elle aussi, la bienvenue.

Ce qui irrite encore davantage l'association Les Filles du Vent, c'est que seuls les Rom sont visés par cette enquête et qu'aucune association rom n'a été contactée ou consultée. Elle considère également que la formulation de nombre de questions est particulièrement tendancieuse, tant la précision et le détail vont loin (par exemple dans les réponses proposées de moyens de contraception).

De son côté, Pierre Verbeeren, directeur de Médecins du Monde Belgique, dénonce des propos calomnieux et irrespectueux pour le travail significatif effectué par tous les médecins bénévoles. Il se garde de toute stigmatisation de la population rom puisque l'enquête s'intéresse précisément à cette catégorie. Il ajoute qu'à l'instar d'autres groupes minoritaires en situation de grande vulnérabilité, une plage horaire a été spécialement aménagée pour l'accueil médical des Roms (le jeudi après-midi au centre de Médecins du Monde de la rue d'Artois).

Si Médecins du Monde a jugé que la divulgation de son questionnaire n'était pas nécessaire, quatre tentatives de contact de leur part envers Les Filles du Vent pour discuter de la polémique se sont toutefois avérées vaines.


Alexandre Huillet

En savoir plus sur:

Nos partenaires