Plusieurs violations des droits syndicaux constatées en Belgique en 2011

06/06/12 à 06:35 - Mise à jour à 06:35

Source: Le Vif

Plusieurs violations des droits syndicaux ont été constatées en Belgique en 2011, 4 syndicalistes y ayant notamment été blessés, selon le rapport annuel de la Confédération syndicale internationale publié ce mercredi.

Plusieurs violations des droits syndicaux constatées en Belgique en 2011

© EPA

Y sont dénoncées, entre autres, la tentative des autorités publiques d'interdire un piquet de grève, le 22 avril 2011, à l'entrée d'une école d'Uccle; la réquisition, par le gouverneur du Hainaut, de près de la moitié du personnel d'Ineos à Feluy afin de contrer les conséquences d'une grève dans le secteur chimique ou encore les pénalités salariales illégales imposées chez ArcelorMittal à Gand à l'occasion des grèves perlées de septembre 2011.

Par ailleurs, la CSI fait état de différentes agressions contre des grévistes, notamment lors de la grève générale du 4 mars, dans la zone industrielle d'Houdeng, où un camionneur a tenté de forcer un barrage, blessant 2 syndicalistes au passage. Au cours de l'année, deux autres militants syndicaux ont été blessés par un chauffeur de bus brugeois.

"Des stratégies antisyndicales ont aussi été constatées à l'approche des élections sociales", a poursuivi la CSI en faisant référence à des articles de presse mentionnant la possibilité de licencier des travailleurs et leurs représentants avant janvier 2012 afin d'éviter de devoir organiser des élections sociales ou de payer de trop lourdes indemnités aux délégués licenciés.

Enfin, la confédération pointe la campagne "calomnieuse" organisée par l'Unizo contre les travailleurs en grève à quelques jours d'une manifestation nationale. Sur le site "www.wijstakenniet.be", l'organisation patronale flamande dénonçait "l'irresponsabilité de l'appel à la grève générale".

"En Belgique, les droits syndicaux fondamentaux sont garantis mais néanmoins, certaines inquiétudes demeurent", a conclu la confédération syndicale internationale.

Avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires