Plusieurs "procès à recommencer" au programme de l'année judiciaire

29/08/12 à 10:11 - Mise à jour à 10:11

Source: Le Vif

L'année judiciaire 2012-2013 sera notamment rythmée par le second procès, à Namur, des parents de Sadia Sheikh en décembre, après que la Cour de cassation a cassé le verdict prononcé à leur encontre par la cour d'assises du Hainaut.

Plusieurs "procès à recommencer" au programme de l'année judiciaire

© Image Globe

L'assassinat de Sadia Sheikh
Les parents de Sadia Sheikh avaient été condamnés en décembre 2011 à 25 et 20 ans de prison pour l'assassinat de leur fille qui refusait un mariage arrangé avec un cousin pakistanais. Le frère et la soeur de Sadia avaient également été condamnés, mais n'avaient pas introduit de pourvoi en cassation. Le procès des parents commencera le 3 décembre.

L'assassinat d'Armand Haudelbaum
La cour d'assises de Namur connaîtra d'une autre affaire passée par la Cour de cassation. Elle rejugera, dès le 5 novembre, Roger Houioux Jr, acquitté en septembre 2011 de l'assassinat d'Armand Haudelbaum. Ce décès et la tentative d'assassinat du fils de la victime, s'inscrivaient dans le cadre d'une rivalité entre deux familles de forains. Le jury de la cour d'assises de Liège avait reconnu Roger Houioux coupable, avant que les juges renversent le verdict et l'acquittent.

Avant cela, Thierry Chaineux comparaîtra dès le 17 septembre devant la cour d'assises de Namur pour un jeu sexuel ayant mal tourné. Il avait étranglé ou étouffé sa compagne avec un foulard.

Le 5 décembre s'ouvrira à Liège le procès d'assises de Jacques Bodet. Déjà condamné aux assises en 1994 pour l'assassinat de sa femme, un crime qu'il avait maquillé en accident, il a tué en octobre 2009 la fille de sa nouvelle compagne.

L'assassinat d'Alicia Damoiseaux
La cour d'assises de Liège devrait aussi juger, au premier semestre 2013, Samuel Weertz, 21 ans, pour assassinat, tortures et traitements inhumains sur Alicia Damoiseaux, 16 ans. En août 2010, il avait passé la soirée dans le centre de Liège avec la jeune fille, avant de la ramener chez lui. Elle avait été retrouvée morte, étouffée.

A Arlon, c'est le meurtrier d'Angie Bar, 21 ans, qui sera jugé par la cour d'assises du Luxembourg au premier semestre 2013. Antoine Feller, 20 ans, avait avoué avoir étranglé la jeune femme le 26
décembre 2010 avant d'abandonner son corps à l'arrière d'une maison, à Virton.

Pépé Rosato en cassation

La cour d'assises du Brabant wallon, à Nivelles, aura elle aussi un procès renvoyé par la Cour de cassation. C'est Pépé Rosato, un des complices de Marcel Habran, qui y sera jugé, pour la troisième fois dans ce dossier, dès la semaine prochaine. Sa première condamnation, pour quatre assassinats, a été cassée parce que le verdict n'était pas motivé. La cour d'assises de Bruxelles l'avait ensuite reconnu coupable de trois assassinats, mais la décision des magistrats, inversant le verdict, avait également été cassée. Le troisième procès d'assises portera uniquement sur le taux de la peine à lui appliquer.

Le 6 décembre comparaîtra André Pacolet, un homme qui a étranglé son épouse à Goetsenhoven, près de Tirlemont. Il s'était rendu à la police de Wavre pour avouer les faits et sera jugé à Nivelles parce qu'il a demandé à être jugé en français.

En 2013, la cour d'assises à Nivelles sera le théâtre de trois procès. Le premier, dès le 10 janvier 2013, sera celui de Christophe Bistiaux, un trentenaire de Wavre qui a étouffé son père, malade d'Alzheimer, en octobre 2010. Kevin Nys sera quant à lui jugé dès le 25 mars 2013 pour avoir étranglé son fils parce qu'il ne supportait pas la séparation avec sa compagne.

Enfin, le 17 juin 2013 s'ouvrira le procès de Besnik Morina et Arjan Bytyci, déjà jugés par la cour d'assises de Bruxelles en janvier 2010 pour assassinat. La Cour de cassation a cependant cassé le verdict.

A Bruxelles, la cour d'assises jugera dès le 26 septembre Jacek Klepadlo pour meurtre et tentative de meurtre. Le 8 janvier 2010, il avait tranché la gorge de sa compagne et frappé de son couteau une femme qui tentait de s'interposer.

Suivront dans le box des accusés deux des trois braqueurs de la bijouterie City Tex, à Ixelles, dès le 4 octobre. Lors du braquage, le bijoutier avait été tué et deux autres personnes avaient été blessées.

Le 15 octobre, la cour d'assises jugera Mohamed El Haddadi. L'homme, qui venait de sortir de prison, avait abattu sa femme enceinte en décembre 2009 à Molenbeek. La semaine suivante, un procès pour des faits similaires s'ouvrira à l'encontre de Kadir Kir, le cousin du secrétaire d'Etat bruxellois Emir Kir. Enfin, le 10 décembre, Joffrey Pieters et Turi Bala comparaîtront pour un braquage violent dans un home d'Uccle, au cours duquel une personne avait été tuée et une autre blessée.

Du côté des tribunaux correctionnels aussi, quelques gros dossiers sont attendus. Ainsi, à Liège, Gilbert Bodart connaîtra dès le 24 septembre le jugement du tribunal correctionnel de Liège dans le dossier où il est poursuivi pour fausse monnaie et complicité dans un braquage aux Grottes de Han.

A Bruxelles, on attend, le 18 septembre, le début du procès des matches truqués. On prévoit aussi, en mai 2013, le procès de la banque centrale du Congo.

A Charleroi, le procès de la Carolo bis reprendra le 8 octobre. L'ex-échevin Alain Eyenga comparaîtra aussi le 14 septembre pour son deuxième procès. Il est poursuivi pour mise à disposition illégale de membres de son cabinet d'échevin.

Enfin, à Namur, une descente sur le terrain devrait avoir lieu lundi prochain, le 4 septembre, pour constater comment fonctionnent les dispositifs d'aide aux personnes à mobilité réduite, dans le dossier qui oppose, au civil, le CAWaB (Comité accessibilité Wallonie-Bruxelles) à la Société régionale wallonne des transports.

Le Vif.be, ave Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires